Architecture Rétrospective

Itinéraire d’un expérimentateur savoyard

Mots clés : Architecte

Dans les thermes d’Aix-les-Bains, une exposition révèle l’ampleur du parcours de l’architecte Jean-Louis Chanéac.

« L’idée était de dresser, pour la première fois, un inventaire des réalisations aixoises de Jean-Louis Chanéac et de le faire connaître aux habitants pour qu’ils prennent conscience de la richesse du personnage qui a mené des chantiers très variés dans la région, mais aussi des projets d’envergure nationale comme le concours pour le centre Georges-Pompidou », explique Delphine Miège, responsable du service Ville d’art et d’histoire d’Aix-les-Bains (Savoie) qui a monté l’exposition avec le CAUE du département (1). Diplômé de l’école des arts décoratifs et du bâtiment de Grenoble, Jean-Louis Chanéac (1931-1993) s’installe à Aix-les-Bains en 1957. « Il a tenu à y rester toute sa carrière pour montrer qu’il était possible de créer une architecture universelle et prospective depuis n’importe où », estime Delphine Miège.

« Ville cratère ». Les recherches qu’il mène dans les années 1960 et 1970 sur la conception de villes de plusieurs millions d’habitants et sur le traitement des questions environnementales sont toujours d’actualité. En 1963, il conçoit la première version de sa « ville cratère », dont les mégastructures enracinées peuvent accueillir des cellules d’habitation ou microstructures...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5942 du 29/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X