Management et prévention Innovation

Isosta fait appel à des étudiants pour créer sa porte d’entrée du futur

Parmi les nouveaux produits que le façadier Isosta présente à Batimat, l’un d’eux a une histoire particulière. L’entreprise de Sens (Yonne) a demandé à dix étudiants de 3 e année de design de produits mobiliers à l’école Boulle d’imaginer « la porte d’entrée de demain ». Signé Laura Kiritzé-Topor, le projet lauréat est réalisé avec un verre technologique qui change d’état en fonction de l’ensoleillement. « Dans ce concours organisé pour la première fois, nous recherchions la fraîcheur et la spontanéité pour un produit industrialisable et commercialisable », indique Jean-Baptiste Micouleau, président de l’entreprise.

Prototype du projet lauréat

Une autre consigne portait sur une extension des fonctions d’une porte, au-delà de la simple ouverture et fermeture. Pilotés par Vincent Rossin, leur professeur de design et Marie-Béatrice Turpin, responsable marketing d’Isosta, les élèves ont passé une journée dans l’entreprise, pour découvrir les techniques de fabrication des produits réalisés à partir de panneaux sandwichs. Puis ils ont travaillé, chacun de leur côté, pendant quatre semaines. Un jury, composé de cadres de l’entreprise et d’observateurs de l’économie locale et de la filière, a noté chaque projet sur des critères d’innovation et de respect du cahier des charges. « L’exercice consistait à trouver un équilibre entre les projets de science-fiction et les contraintes techniques, sans pour autant déboucher sur des produits convenus », raconte Vincent Rossin. La direction de l’entreprise s’est engagée à réaliser un prototype du projet lauréat, dans le but d’une possible industrialisation. « Les équipes ont déjà réfléchi sur la question et la réaction des visiteurs de Batimat sera le déclencheur d’une décision », précise Thierry Buonanduci, directeur général. Principale filiale du groupe familial Aramis, spécialisé dans le collage multimatériaux (aluminium, composite, PVC, métal, verre), Isosta parie sur l’innovation pour poursuivre sa croissance. Sa dernière gamme d’ouvrants monoblocs à parements aluminium est signée du designer Alain Brux et a fait l’objet d’un brevet pour la maîtrise de l’effet bilame des panneaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X