[TO] Règles techniques

Isolants : l’accent est mis sur la performance et la sécurité

Mots clés : Information - communication - événementiel - Produits et matériaux - Sécurite des ouvrages

-Les nouvelles mousses résistent au feu, et les fibres de verre non irritantes apparaissent.

Deux fabricants d’isolants se distinguent en proposant de nouvelles mousses : Efisol avec son Pyrofoam et Recticel avec l’Eurothane RF 43.3. Le Pyrofoam est destiné à l’isolation des bâtiments d’élevage. Conçu à la demande de l’assureur Groupama, cet isolant devait résister au feu dans les conditions réelles d’incendie. Efisol a donc développé un panneau à base de trimère de MDI, une mousse de la famille des PIR, à parement double face d’aluminium de 50 µm. Originalité : expansé avec du gaz pentane, il est garanti non feu. Soumise à l’incendie, la matière carbonise sur une épaisseur d’environ 1 cm et interdit toute propagation. Pour François Dupuy, responsable de ce projet chez Efisol, « cet exemple marque les possibilités de remplacement de la chimie du polyuréthane en isolation d’ici à 2005 ». Des essais normalisés sous contrôle du CNPP (Centre national de prévention et de protection) et de l’Ineris (Institut national de l’environnement et des risques industriels) auront prochainement lieu.

Recticel exploite aussi les mousses PIR, expansées au HCFC, 141b, parées sur chaque face de feuilles d’aluminium de 50 µm, pour produire l’Eurothane RF 43.3. Comme la référence au DTU 43.3 le suggère, ces panneaux conviennent aux structures métalliques. Leur lambda de 0,021 et leur densité de 1,4 à 2,4 kg/m2 permet d’alléger les charpentes tout en bénéficiant d’une tenue au feu M1 (non fusibles). Ce produit, avec la déclinaison RF Agri, intéresse également la toiture des bâtiments d’élevage.

Le chimiste Dow fournit un autre exemple du transfert technique qui s’opère avec ses mousses Styrofoam Avance. Ces produits expansés au gaz carbonique résolvent le problème industriel de l’emploi d’HCFC. Deux références sont sur le marché : le Floomate Avance 200-A pour les sols, et le Roofmate Avance SL-A pour toitures-terrasses.

Chez les fournisseurs de laine de verre, c’est l’argument du confort qui motive l’innovation. Isover enveloppe ses panneaux d’isolants de la gamme Contact pour réduire la diffusion de fibres, notamment lors de la pose. Owens Corning résout radicalement ce problème en important des Etats-Unis le Miraflex : une laine de verre à fibres non irritantes – dites en trois dimensions, ces fibres trouvent leur structure sans liant -, disponible en rouleaux.

Des solutions par isolants réfléchissants de très faible épaisseur rencontrent aussi un succès significatif. Il s’agit des produits Actis et Isometal. Ce dernier présente un isolant thermo-acoustique : le Thermophonie. L’astuce : l’introduction, entre deux couches de nids d’abeille utilisées pour le Stabithermo, de mousse de polyuréthane floconnée. Ainsi, à l’isolation thermique par réflexion est associée l’isolation phonique par effet masse-ressort-masse.

PHOTO :

Testé en situation réelle d’incendie, le Pyrofoam d’Efisol résiste à un feu de paille en couche de 30 cm.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X