Régions

Isère Pour une agglomération nord-Isère autour de l’Isle-d’Abeau

Mots clés : Aménagement du territoire - Collectivités locales - Contrat de projet Etat-région

A l’ouest l’agglomération stéphanoise, au centre l’agglomération lyonnaise, à l’est la future agglomération nord-Isère à bâtir autour de la ville nouvelle de l’Isle-d’Abeau, de Bourgoin-Jallieu et des autres communes à proximité (Le Moniteur du 19 février, p. 6). Ce schéma se situe dans le droit fil de la réflexion stratégique à l’horizon 2015 conduite en partenariat avec l’Etat et les collectivités locales.

La création d’un syndicat d’études et d’une conférence des maires en nord-Isère, opérationnels au 1er janvier 2000, permettra d’organiser le développement futur d’une entité territoriale pertinente à adosser aux démarches de planification (schémas de services collectifs, contrat de Plan Etat-région, directive territoriale d’aménagement de l’aire urbaine de Lyon, contrat d’agglomération) dans la perspective d’un retour de la ville nouvelle au droit commun.

Le syndicat d’études, interlocuteur de l’Etat et des collectivités territoriales, lieu de réflexion pour les équipements et l’évolution du territoire, posera l’acte politique avec la préparation de la candidature de l’agglomération aux démarches de planification. Quant à la conférence des maires, elle organisera la stratégie de développement fondée sur le SDAU de l’Isle-d’Abeau avec pour colonne vertébrale, la RN6.

L’Etablissement public d’aménagement de la ville nouvelle (Epida), « en fin de statut et non de projets » selon Jean Frébault, son directeur général, pourrait jouer alors le rôle d’aménageur, de développeur économique et d’agence d’urbanisme, véritable outil séculier au service d’une agglomération renforcée à venir. Une sortie « vers le haut » pour l’Epida à l’heure de l’arrêt du statut d’exception appliqué aux villes nouvelles.

A proximité immédiate de l’aéroport de Satolas et de la métropole lyonnaise, l’agglomération nord-Isère bénéficiera d’investissements qui toucheront le pôle universitaire (1 000 étudiants dans les trois ans), les transports urbains et interurbains (RN6, liaison Chesnes-Satolas, A48, etc.), l’habitat et sa diversification, le plan paysage, l’amélioration de la desserte ferrée marchandises de Chesnes nord, etc.

PHOTO : La future agglomération nord-Isère à bâtir autour de l’Isle-d’Abeau va bénéficier d’une série d’investissements pour son développement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X