Actualité

INGENIERIE Développer de nouvelles missions d’audit environnemental

Mots clés : Conception - Démarche environnementale - Développement durable - Maîtrise d'œuvre

Le développement durable est au coeur des préoccupations de l’ingénierie et des industriels. C’est pourquoi la Chambre de l’ingénierie et du conseil de France (CICF) organisait, le 19 mars à Paris, aux côtés du Club ingénierie et conseil partenaires (CICP) ses rencontres nationales sur ce thème. « Si chacun ressent la nécessité de raisonner à l’échelle de la planète et du siècle, sur le terrain, chacun s’interroge sur la manière d’y parvenir », note René Gamba, président de la CICF, qui a pointé la difficulté de l’exercice. L’ingénieur doit éclairer l’action de décisionnaires qui, le plus souvent, ne sont pas présents sur le long terme.

René Gamba a notamment plaidé pour le développement de nouvelles missions d’audit régulier des bâtiments et des ouvrages. Bruno Georges, du cabinet ITF, a développé, quant à lui, une vision incisive du sujet. « Le développement durable, ce n’est pas que du bon sens ! » Il s’agit de susciter l’émergence d’une nouvelle conscience, davantage que de développer de nouveaux savoir-faire. « La HQE est une démarche naissante, encore désordonnée. L’ingénierie doit être motrice et développer une approche de spécialité, sans perdre de vue la globalité de l’ouvrage à construire, sur la durée de sa vie entière ».

De leur côté, les industriels présents (Chaffoteaux et Maury, Guillot, Hager, Lafarge Plâtre GDF/Cegibat, Primagaz, Testo, et Xella Thermopierre) ont présenté leur manière d’intégrer le développement durable, de la chaîne de fabrication jusqu’à l’utilisateur final .

Par ailleurs, la fédération CICF a accueilli un 12e syndicat professionnel, l’Union nationale des professionnels de la coordination en OPC, sécurité et protection de la santé (Unapoc) présidée par Jean-Pierre Antoine.

René Gamba a également décerné deux médailles de la CICF, l’une à Jean Cornet (CICF Industrie), l’autre à Jean-Michel Dossier (Minefi/Digitip). Enfin, la passation de pouvoir a été effectuée entre René Gamba et son successeur, Bernard Gatti, P-DG du bureau d’études toulousain OTCE, désormais à la barre pour trois ans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X