Actualité

Infrastructures Réseau ferroviaire : la Cour des comptes tire le signal d’alarme

Dans un rapport présenté mercredi 16 avril, la Cour des comptes fustige la gestion du réseau ferroviaire français. Elle pointe le partage confus de responsabilités entre la SNCF et RFF, l’incapacité de l’Etat à jouer son rôle d’arbitre et de régulateur ainsi que des erreurs d’aiguillage dans les investissements donnant trop la priorité au développement des lignes à grande vitesse au détriment du renouvellement du réseau. Le rapport préconise notamment deux mesures choc : reprise par l’Etat de la dette non amortissable de RFF (13 milliards d’euros) et transfert des effectifs affectés à l’infrastructure de la SNCF vers RFF. Soit 55 000 personnes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X