Actualité

Infrastructure portuaire Bouygues TP retenu pour le port de Busan

Après le pont de Masan Bay, Bouygues Travaux Publics (Bouygues Construction) vient de remporter un nouveau contrat significatif en Corée du Sud, avec la réalisation et la concession pour trente ans d’une partie du nouveau port de Busan. L’infrastructure existante, cinquième port à containers au monde, n’est plus en mesure de répondre à la croissance du trafic de containers.

Le nouveau port sera constitué de vingt-six postes à quais, dont quatre sont confiés à Bouygues TP via la société concessionnaire BNCT (Busan New Container Terminal)*. Le besoin de financement s’élève à 703 millions d’euros, dont 250 millions en part travaux pour le Français. « Nous réaliserons la conception, les travaux et la fourniture des équipements, des portiques aux grues de quais, détaille Christian Gazaignes, directeur général de Bouygues TP. Nous devons gagner 84 hectares sur la mer. Ce qui suppose de réaliser une ligne de caissons rectangulaires alvéolés posés sur un sol renforcé et de remplir le volume avec du sable dragué à 100 km au large, à une profondeur de 130 m. » Les travaux, qui viennent de démarrer, dureront 48 mois. Un délai ambitieux puisque l’appel d’offres et les groupements concurrents misaient sur 60 mois. En phase d’exploitation, le concessionnaire assurera la gestion d’environ 2,7 millions de containers par an.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
*BNCT regroupe Bouygues TP, Hyundai Dvpt, CMA CGM, KMTC, Kukje Transportation, KCTC, BPA et Macquarie Korea Infrastructure Fund.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X