Actualité

Infrastructure aéroportuaire Nouvel aéroport de Lisbonne : un marché de 5 milliards

Après de longs mois de polémiques, le gouvernement portugais a tranché en choisissant Alcochete comme site pour le nouvel aéroport de Lisbonne (NAL). Les terrains militaires (7 500 ha), situés sur le territoire de cette ville distante de 30 km de la capitale, vont accueillir cette infrastructure, devenue indispensable pour soulager l’actuel aéroport (Portela), totalement saturé. Cette décision ne deviendra définitive qu’après une consultation publique.

L’investissement global représentera 5 milliards d’euros, dont 3,1 milliards pour le seul aéroport. Cette enveloppe inclura la réalisation des voies de transport nécessaires pour relier Lisbonne au NAL, ainsi que l’édification d’un troisième pont sur le Tage, probablement ferroviaire et routier. Le gouvernement prévoit le lancement d’un appel d’offres international d’ici à fin 2008, pour un début des travaux en 2010 et une mise en service en 2017. Le marché comprendra un contrat de conception-construction-financement-exploitation du NAL, mais aussi la privatisation d’un peu plus de 50 % du capital de l’ANA, la société d’exploitation des aéroports du Portugal.

Les majors européens du BTP sont sur les rangs : les portugais Mota-Engil et Somague, les espagnols Ferrovial, ACS, l’allemand Hochtief et le brésilien Odebrecht ont fait part de leur intérêt. Aéroports de Paris (ADP) devrait aussi se lancer dans la course.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X