Technique et chantier

IMMOBILIER TERTIAIRE Vendôme Rome crée une agence multiservice de gestion de parcs

Mots clés : Droit du travail - Gestion de l'entreprise - Gestion et opérations immobilières - Management - Marché de l'immobilier

Par leur fusion, la Cogetom et ATBG revendiquent la place de leader sur le marché du « facilities management » immobilier.

Vivendi, dans le cadre du recentrage de ses activités, vient de céder sa participation dans Cogetom (le groupe détenait 60 % du capital, les 40 % restant étant la propriété du conseil immobilier, Auguste Thouard) au groupe Vendôme Rome. Ce dernier, actionnaire à 100 % d’ATBG (Administration Tertiaire Billon Gestion), a décidé ainsi de rapprocher les deux sociétés, afin de se positionner solidement sur le marché de l’immobilier d’entreprises. La nouvelle entité (dont le nom n’est pas encore connu) affiche un chiffre d’affaires de 108 millions de francs (16,5 millions d’euros), gère dans le cadre de 2 100 mandats près de 7,5 millions de mètres carrés de bureaux, et compte un effectif de 195 salariés.

Trente-cinq immeubles Bull, la tour Montparnasse…

Cogetom et ATBG présentent des complémentarités évidentes : un même métier (la gestion en immobilier tertiaire), une même politique de réseau (les deux réseaux sont complémentaires sur le plan géographique et en termes de stratégie commerciale), des créneaux clients/produits… vont permettre localement de « franchir » les seuils critiques nés de l’équation rentabilité/qualité de service. « Le rapprochement Cogetom et ATBG va être à l’origine d’une « fertilisation croisée » : les apports de chaque société (savoir-faire, portefeuilles, implantations…) vont permettre à la nouvelle entité d’offrir les services les plus étendus à des clients de plus en plus exigeants », explique Patrick de Guichen, P-DG de Cogetom. Il précise également que « la taille ainsi atteinte permettra de faire face à une concurrence accrue et de conforter les développements actuels et futurs dans le multiservice ».

Ce rapprochement reflète bien les mutations rapides de l’activité de gestion en immobilier, des métiers classiques de gérance et de syndic à l’offre de services complets aux propriétaires et utilisateurs (voir encadré). Les entreprises, dans le souci de se concentrer sur leur activité principale, cherchent de plus en plus à externaliser leurs services immobiliers et se décharger sur un professionnel de leurs soucis de gestion de bâtiments. Cela peut aller de la gestion de l’immeuble à celle des services annexes (sécurité, maintenance, aménagements…).

Récemment, Cogetom s’est vu confier par Bull la gestion de ses trente-cinq immeubles tertiaires soit 180 000 m2. « En dix-huit mois, nous avons fait baisser les charges globales de 25 % », souligne Patrick de Guichen. De même, dans la tour Maine-Montparnasse, que Cogetom administre depuis peu, la société est parvenue également à une baisse de la consommation d’eau, d’électricité et de chauffage, respectivement de 20 %, de 18 % et de 31 %. « On enregistre une clientèle de plus en plus internationale, qui souhaite non seulement recevoir des informations régulières et complètes sur les charges générées par leur patrimoine, mais ils attendent également une estimation de ces charges et du coût des travaux, à moyen et à long termes, afin de calculer les flux financiers sur dix ans, explique Alain Tritant, P-DG d’ATBG. Nos objectifs sur trois ans sont d’accroître notre présence, localement, sur tout le territoire national, de renforcer le partenariat avec nos clients propriétaires et de poursuivre la modernisation de nos métiers par l’utilisation des NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication)» , conclut Patrick de Guichen.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

La gestion de l'immobilier d'entreprises en France : un métier en pleine évolution

Le métier de gestion d’immobilier tertiaire recouvre aujourd’hui des fonctions de plus en plus larges. Aux métiers classiques s’ajoutent aujourd’hui d’autres prestations :

l’extension du métier de gérant face à la nouvelle demande des propriétaires/utilisateurs : gérance technique, gérance de charges, gérance locative…

le conseil : conseil juridique, audit social et comptable, conseil en arbitrage, valorisation du patrimoine…

les missions spécifiques : gestion autocom, espaces polyvalents, centre d’affaires ;

facilities management (services immobiliers) et asset management (gestion d’actifs).

Les mutations économiques et les nouvelles attentes des clients/utilisateurs font apparaître de nouveaux besoins :

une approche financière de l’investissement immobilier qui induit un reporting structuré et réactif et une valorisation permanente des actifs ;

une approche technique innovante incluant bilans de santé, plans pluriannuels de travaux, engagements de qualité et plans de progrès.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X