Régions Aménagement

« Imaginer de nouveaux modes d’intervention »

Citallios est née en septembre dernier du regroupement de quatre SEM d’aménagement des Hauts-de-Seine et des Yvelines (SEM 92, Semercli, Yvelines Aménagement et Sarry 78). Son directeur général Hervé Gay, qui a exercé la même fonction à la SEM 92, nous fait part de ses projets.

M. Quel est le bilan de Citallios, un an après sa création ?

L’année écoulée a été jalonnée par des étapes importantes comme l’installation en janvier 2017 de tous les salariés sur un site unique, à Nanterre, et l’achèvement de l’harmonisation sociale avec la conclusion d’accords d’entreprise, en février. Aujourd’hui, la phase de stabilisation se poursuit. Il s’agit de faire rentrer de nouveaux projets pour assurer de l’activité aux 94 collaborateurs de Citallios, mais d’ores et déjà, les prises de commandes ont atteint un niveau record. Aucun emploi n’a été supprimé conformément à l’engagement des deux présidents de départements, Patrick Devedjian et Pierre Bédier. La fusion des quatre SEM vise à rendre les équipes plus performantes, pas à réaliser des économies. En 2017, nous devrions atteindre 11,6 M€ de rémunérations, en ligne avec le plan d’entreprise.

M. Quel regard portez-vous sur le métier d’aménageur ?

C’est un métier qui change beaucoup dans ses modalités. Pour des raisons diverses, les collectivités locales recourent de moins en moins aux ZAC. Pour autant, elles ne manquent pas de projets à développer. Il faut donc imaginer de nouveaux modes d’intervention.

M. Que proposez-vous ?

Citallios peut mener des opérations en propre sans passer de contrat avec les collectivités locales. Concrètement, elle achète, à la demande d’un maire ou d’un propriétaire foncier, un terrain sur lequel elle mettra en œuvre un projet préalablement défini avec les élus. Elle dispose pour ce faire de fonds propres importants, de l’ordre de 24 M€, sans compter les garanties d’emprunts que peuvent apporter les deux départements.

M. intervient aussi dans les quartiers Anru. Quelle est votre actualité dans ce domaine ?

Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) n’avance pas aussi vite que prévu : les chantiers devraient être lancés au mieux en 2018. Nous avons donc décidé d’anticiper en procédant autrement. Nous avons noué des partenariats avec de grands bailleurs sociaux : SNI, France Habitation, Hauts-de-Seine Habitat… L’idée est là aussi de développer des opérations en direct sur du foncier appartenant aux organismes HLM mais dont ils n’ont plus l’utilité. Dans le cadre de projets définis en concertation avec les villes concernées, Citallios achèterait ces terrains pour les valoriser auprès de promoteurs et réaliserait les espaces publics. Quelques pistes pourraient se concrétiser fin 2017, début 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X