Actualité

ILE-DE-FRANCE Agence foncière pour développer le logement et divergences sur les transports

Mots clés : Elections - Financement du logement - Politique du logement - Transports

Alors que le logement ne figure pas parmi les compétences obligatoires de la région, les candidats, en Ile-de-France, ont réservé une large place à ce thème dans leurs programmes. Il est vrai que la crise s’est encore aggravée en 2003 avec 30 000 mises en chantier contre 32 000 en 2002. Pour relancer la construction neuve, Jean-Paul Huchon (PS), le président sortant, Jean-François Copé (UMP) et André Santini (UDF), qui visent des objectifs ambitieux – 45 000 à 50 000 nouveaux logements par an – proposent la création d’une agence foncière régionale. Tous ont en ligne de mire les 3 millions de m2 de terrains immédiatement mobilisables recensés par le rapport Pommellet.

Outre un effort accru en faveur du logement étudiant, tous les trois s’engagent aussi, s’ils sont élus, à favoriser l’accession à la propriété. Jean-François Copé propose la mise en place d’un fonds régional du logement « qui apportera un soutien pour l’accession à la propriété des foyers à revenus modestes et aux jeunes entrants dans la vie active, par des subventions complémentaires aux prêts immobiliers ». André Santini s’oriente vers un doublement du prêt à taux zéro et le président sortant vers un prêt à taux zéro d’un montant de 40 000 euros, qui permettrait, selon lui, à 60 000 ménages franciliens (sur six ans) de devenir propriétaires.

Au cours de cette campagne, le maire d’Issy a également déposé un amendement au projet de loi sur la décentralisation visant à la création du SLIF (Syndicat du logement d’Ile-de-France). Regroupant la région et les huit départements franciliens, il aurait un rôle de concertation et de coordination de la politique du logement en Ile-de-France. L’amendement a été repoussé mais il n’est pas exclu que cette proposition revienne dans la discussion lors du passage du texte en seconde lecture à l’Assemblée nationale.

Assez consensuelles dans le domaine du logement, les propositions sont en revanche plus contrastées dans celui des transports. Jean-François Copé qui a lancé sa campagne avec la carte Orange à 45 euros donne la priorité à la rénovation de l’existant, en particulier les lignes RER les plus obsolètes (ligne B et D). André Santini propose la création d’une 6e ligne de RER (Esope) reliant l’Ouest francilien aux Champs-Elysées et à la Seine-Saint-Denis grâce à la construction d’un tunnel de 4 km entre les gares Montparnasse et Saint-Lazare, un projet estimé à 800 millions. Jean-Paul Huchon milite pour sa part pour « une francilienne des transports collectifs » composée de nouvelles lignes de trains de banlieue à banlieue, de nouveaux bus et tramways, soit 300 km de réseaux.

Budget primitif : 2,97 milliards d’euros Investissements : 1,51 milliard d’euros

PHOTO :

L’ILE-DE-FRANCE devrait se doter d’une agence foncière pour tenter de régler le problème crucial du logement. Ici chantier de construction sur la ZAC Paris-rive gauche, dans le 13e arrondissement de Paris.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X