Actualité

HLM Les cartes se redistribuent au sein des sociétés anonymes

L’Union d’économie sociale pour le logement (UESL), qui fédère les collecteurs de 1 % logement, est en passe de détenir 35 à 40 % des sociétés anonymes d’HLM, après la modification des règles de gouvernance décidée l’an passé.

Les Caisses d’épargne, de leur côté, ont le contrôle de 10 % des entreprises, nombre auquel on peut ajouter les 5 % de logements sociaux de la Scic (groupe Caisse des dépôts).

Un nouveau président en mai pour la fédération

Selon les premières tendances brossées par l’actuel président de la fédération des SA d’HLM, Jacques Berké, l’UESL et les Caisses d’épargne détiendraient donc ensemble la majorité des SA d’HLM, compte tenu du pacte d’actionnaires qu’elles ont signé en début d’année.

Par ailleurs, 15 à 20 % des sociétés sont dans l’orbite des entreprises (EDF, RATP, SNCF, groupes dans le Nord…). 5 % des sociétés anonymes seraient dans la mouvance des Crédits immobiliers, 5 % seraient dans celle des collectivités locales et 10 % des entreprises dépendraient d’acteurs divers (AXA, le Crédit Mutuel de Bretagne…).

Le rapport de forces changeant au sein des sociétés anonymes, l’actuel président de la fédération quittera ses fonctions en mai. Le nom qui circule actuellement est celui de Jean-Hervé Carpentier, membre de l’UESL et patron du Cilova.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X