Autres MARS 1968

HENRI LEFEBVRE REVENDIQUE LE DROIT À LA VILLE

Un demi-siècle après sa parution en mars 1968, Le Droit à la ville est devenu un lieu commun de la pensée des architectes sur l’urbain, pour ne pas dire un fétiche agité contradictoirement. Car le « droit à la ville », qui est contre ? Même si concrètement tous les projets urbains ne vont pas dans ce sens, qui réclamerait par exemple des ghettos pour sa ville ? Bref, un consensus granitique s’est fondé depuis cinquante ans autour de cette notion vague pendant que la ville empruntait des chemins chaotiques.

L’esthétique, une expérience libératrice

Qu’en est-il au juste de ce droit, lorsque le sociologue marxiste décide d’en faire un livre qui le rendra célèbre ? La question des « grands ensembles » surgit à peine, mais depuis 1962, on lui a déjà donné un nom : « la sarcellite ». Henri Lefebvre s’en empare pour raccrocher l’urbain à sa « critique de la vie quotidienne » entamée depuis 1947. Elle prend racine dans le vieux constat marxien de dénonciation de l’aliénation : plus l’homme contemple, moins il est. La division, qu’elle soit celle des fonctions urbaines ou celle du travail, est la source de tous les maux, et le séparé s’est introduit partout dans nos vies. Les jeunes situationnistes, qu’il a largement inspirés, s’en saisiront pour formuler de leur côté une critique du « spectacle ».

La ville a toujours joué un rôle central dans l’affirmation politique d’une société.

A cause du zoning et des espaces fonctionnels séparés qu’il façonne, ce rôle historique se trouve hypothéqué. Il faut donc réaffirmer le « droit à la ville », qui passe avant tout par un « droit au centre » – et à la beauté de la ville historique – sans oublier que les rapports sociaux se concrétisent à travers des relations spatiales.

L’espace résulte de la projection au sol des rapports sociaux, mais la libération de l’individu passe par l’expérience esthétique.

Sans doute est-ce d’ailleurs ce rapport « d’esthète » qui...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 266 du 11/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X