Régions

Henri Guaino : « Décloisonner les réflexions et l’information »

Mots clés : Aménagement du territoire

L’ancien commissaire au Plan est chargé par Charles Pasqua de préparer la nouvelle charte d’aménagement.

Quel est l’objectif de cette charte d’aménagement ?

C’est un exercice de planification appliquée qui permet de réfléchir aux besoins des Altoséquanais à l’horizon 2006. Cette charte servira de base au conseil général dans les discussions avec ses différents partenaires que sont l’Etat, la région, les communes… Elle sera élaborée en deux temps : un document technique sur lequel j’engagerai ma responsabilité, qui sera remis à Charles Pasqua avant l’été. Puis, l’élaboration de la charte proprement dite par les élus. Il n’est pas exclu que j’intervienne au cours de cette seconde phase.

De quelle manière allez-vous travailler ?

Le maître mot est le décloisonnement. Tout exercice de ce genre exige que l’on décloisonne les réflexions et l’information. Je rencontrerai tous les maires, les conseillers généraux et régionaux, les administrations d’Etat, du département… pour connaître leurs préoccupations, leur vision des choses, et recueillir les données dont ils disposent. J’ai l’intention d’aller chercher l’information là où elle se trouve et de ne pas respecter les territoires, les féodalités bureaucratiques ou administratives…

En quoi cette démarche est-elle originale ?

L’élaboration de chartes d’amé- nagement se généralise depuis une dizaine d’années. Cette démarche a permis de dépasser le cloisonnement des compétences, de faire travailler ensemble les responsables des différentes collectivités publiques. Mais elle n’a pas encore permis, pour l’instant du moins, de mettre au point des documents stratégiques dans lesquels les objectifs poursuivis sont définis avec suffisamment de rigueur pour permettre une évaluation des politiques qui en découlent. Un long travail d’apprentissage reste à faire sur la réflexion stratégique, la définition des priorités de développement ou d’équipement. Je vais essayer d’avancer dans cette voie. Nous devons nous efforcer d’avoir une cohérence, un fil directeur, ne serait-ce que pour pouvoir évaluer par la suite les résultats obtenus.

PHOTO : « J’ai l’intention d’aller chercher l’information là où elle se trouve. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X