Régions

Hautes-Pyrénées Le tunnel de Bielsa rénové en un temps record

Mots clés : Rénovation d'ouvrage - Travail

La réfection de deux anneaux du tunnel routier Aragnouet-Bielsa, 85 m après l’entrée française de l’ouvrage franco-espagnol, ne semblait pas poser de difficultés. L’entreprise LTP de La-Barthe-sur-Neste (Hautes-Pyrénées) devait placer neuf cintres de renfort dans des saignées de 53 cm de profondeur et 25 cm de largeur, remplacer la paroi sur 25 cm de profondeur et 10 m de longueur, et réassurer l’étanchéité de cette partie de l’ouvrage. La circulation routière étant coupée, il fallait que le délai de deux mois (10 septembre-10 novembre) soit tenu pour respecter les engagements de trafic. Pour que le tunnel soit rouvert à la date prévue, d’importants moyens ont été mis en œuvre.

Deux matériels uniques. Devant un ferraillage d’une densité supérieure de 40 % à la norme, il a fallu faire appel à l’entreprise suisse J.-C. S. Sciage pour effectuer plus de 350 m2 de coupe (plus de 960 m linéaires) en quadrillage. Elle a mis en œuvre deux matériels uniques : un camion scieur KotKurb S 220 B (unique en Europe) pour les sciages horizontaux et une scie montée sur la flèche d’une pelle Mécalac qui assurait les coupes longitudinales. Etape obligée pour, en deux semaines, préparer la place des cintres, refaire l’étanchéité et la réfection de la paroi.

LTP a aussi dû reconstituer la voûte, percée sur plus d’un mètre en recréant une coque de 28 cm couvrant près de 10 m2. Le chantier a fonctionné en continu et, le 10 novembre, les représentants du conseil général, maître d’ouvrage, et de la communauté d’Aragon ont inauguré la partie rénovée. Les 675 000 euros du coût des travaux ont été pris en charge par le conseil général des Hautes-Pyrénées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X