Régions

HAUTES-ALPES Premiers résultats pour l’aide à la transmission d’entreprise

Mots clés : Cession d'entreprise - PME

Un dispositif qui facilite cet acte délicat dans la vie d’une PME

Lancé début 2003 (« Le Moniteur » no 5180 du 7 mars 2003, page 49), véritablement opérationnel à partir de septembre, le dispositif d’aide et soutien à la transmission-reprise d’entreprises, mis en place par la fédération des entrepreneurs et artisans des Hautes-Alpes avec le concours de partenaires publics et privés(1), commence à porter ses fruits.

Une entreprise reprise par les salariés…

Fin 2003, Alpes Sanitherm, (45 salariés, 5 millions d’euros de chiffre d’affaires), la première entreprise de génie climatique du département basée à Gap avec, à sa tête, Maurice Précardi, a été reprise par cinq de ses salariés. La solution a permis à cette entreprise locale de demeurer indépendante. L’intervention de la profession et de la collectivité a pris la forme d’un financement à des conditions avantageuses d’un crédit de 152 000 euros sur sept ans : taux fixe et frais de dossier bonifiés par l’Adef, frais Sofarif pris en charge par le conseil général, cautionnement à hauteur de 80 % assuré par le conseil général, l’Adef et la BTP Banque. Ce crédit est venu compléter un financement classique assuré par la Banque populaire des Alpes et le Crédit agricole Alpes-Provence.

« Depuis plusieurs années, nous travaillions sur cette reprise en interne. Mais le soutien du secteur et du conseil général a été important, car il a facilité le montage financier auprès des banques », précise Frédéric Boeuf, responsable administratif d’Alpes Sanitherm et nouveau codirigeant. Avec à sa tête un nouveau P-DG, Thierry Cros, l’entreprise, qui a « testé » ce nouveau management pendant plusieurs mois, est prête à poursuivre et développer son activité dans toute la région. « Nos atouts, ce sont des équipes jeunes, 35 ans de moyenne d’âge, motivées, un BET intégré et un carnet de commandes d’un an, de la villa aux hôpitaux », explique Thierry Cros.

…Et une autre cédée à un jeune entrepreneur

Plus récemment, l’entreprise Gap Carrelage (15 salariés), dont le dirigeant actuel, Michel Masse, souhaitait transmettre le flambeau, a été cédée à un jeune entrepreneur, Thierry Bonnet, permettant, là encore, d’assurer la pérennité de l’entreprise. Un apport de 110 000 euros par la BTP Banque a bénéficié des mêmes conditions que le précédent dossier. « D’autres dossiers sont à l’étude mais nécessitent du temps. Les entreprises et les éventuels repreneurs doivent très tôt s’adresser à nous, car une transmission peut durer plusieurs années », souligne-t-on à la fédération du BTP des Hautes-Alpes.

(1) Association de défense et d’expansion de la profession du BTP (Adef), conseil général des Hautes-Alpes, BTP Banque, dans le cadre d’une convention de soutien aux entreprises du secteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X