Régions

Haute-Vienne Michel Barget lance un procédé de construction innovant

Mots clés : Innovations - Technique de construction

La SARL Michel Barget vient de construire deux maisons à Séreilhac, en Haute-Vienne, avec un nouveau procédé unique en France. « Ce procédé innovant est issu de la filière sèche, explique Fabrice Barget, gérant de la société avec son frère Jean-Philippe. Il met en œuvre deux produits : des panneaux de remplissage de 2,70 x 1 m, composés d’une forte épaisseur de polystyrène expansé et protégés par un parement béton sur chaque face leur donnant un aspect fini et une ossature légère en acier galvanisé. »

Ce système de fabrication, appelé Concrete Steel, permet, une fois les fondations réalisées et la dalle posée, de monter la maison en trois semaines et de réduire son coût : environ 950 euros le m2. Il permet aussi de répondre aux problématiques de développement durable. « L’isolation n’a rien à envier à une construction classique, assure Fabrice Barget. L’objectif est même d’être meilleur. Les maisons sont équipées d’une chaudière à gaz à condensation, d’un plancher chauffant, de l’eau chaude sanitaire solaire individuelle, de vitrages peu émissifs, de menuiseries aluminium à rupture de pont thermique et de volets roulants électriques. »

Pour construire les deux maisons, la société a fait appel à l’architecte albigeoise Sylvie Desmond du cabinet AR.TE.US. Elle a travaillé avec Zecca Prefabbricati pour les panneaux (elle a une carte d’exclusivité pour la France) et avec Arcelor-Mittal pour les structures métalliques. La SARL Michel Barget a construit les deux maisons à titre expérimental. Elle réfléchit à la façon de développer ce procédé. « Nous en sommes au stade de l’étude de faisabilité, explique Fabrice Barget. L’objectif à terme est de pouvoir rayonner sur la France. On ne sait pas encore comment on va se développer, si on va vendre un concept, faire du clé en main ou simplement vendre notre savoir-faire et notre technique à des pavillonneurs… » En attendant, l’entreprise, qui emploie huit personnes et réalise un chiffre d’affaires de 620 000 euros, poursuit ses activités traditionnelles : chauffage et couverture.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X