Régions

Haut-RhinHuningue monte en gamme au bord du Rhin

Le versant français de l’une des plus ambitieuses opérations d’urbanisation d’Europe se dévoile. Sur la rive du Rhin qui fait face à Bâle, en Suisse, Huningue lance la reconquête de ses berges, composante de 3Land. Ce projet franco-germano-suisse doit transformer en vingt à trente ans 82 hectares de terrains industriels et portuaires en une nouvelle agglomération transfrontalière. Sur le long chemin vers la construction de plusieurs centaines de milliers de mètres carrés à Bâle, Weil am Rhein en Allemagne et Huningue, la commune haut-rhinoise va commencer par ériger 30 000 m2 mixtes sur des terrains jusqu’alors propriété de Voies navigables de France (VNF).

Le gestionnaire du réseau fluvial, sa filiale d’aménagement Rives et Développement et la municipalité ont travaillé à une définition conjointe du devenir du site après un travail préalable du paysagiste Michel Desvigne sur les espaces publics. Le processus a abouti à la désignation du promoteur Constructa, puis du trio d’agences Laisné-Roussel, Pietri Architectes et Triptyque, lauréates d’un concours international en fin d’année dernière. Le maire Jean-Marc Deichtmann annonce un début des travaux en 2018 pour une réalisation étalée jusqu’en 2025. Le programme, en l’état, prévoit sept immeubles, dont trois tours, pour environ 300 logements, 5 000 m2 de bureaux, un hôtel de 90 chambres, des commerces et un parking-silo de près de 200 places.

Des immeubles en forme de jetées. Pas encore présent en Alsace, mais auteur d’une « époustouflante reconversion des Docks de Marseille », Constructa est « le candidat qui a le mieux compris la signification du site et son insertion dans 3Land », juge Jean-Marc Deichtmann. L’équipe de maîtrise d’œuvre, qui inclut le paysagiste Land’Act, s’attache à souligner ce lien avec l’environnement urbain et naturel, qui est constitué du cœur de ville, d’une future zone de loisirs et d’une passerelle piétonne et cycliste sur le Rhin. Le traitement différencié des façades, les percées visuelles et les formes bâties évocatrices de jetées et de pontons entendent relier le centre-ville au fleuve autour de la darse qui formera la place centrale du futur quartier. De quoi façonner une image de Huningue à la hauteur du rayonnement de sa puissante voisine helvétique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X