Enjeux

Guillerm, une centenaire toujours fringante

Mots clés : Béton - Technique de construction

L’entreprise bretonne s’attaque aux grands chantiers de Paris grâce au béton préfabriqué.

En Bretagne, Guillerm rime avec béton. Pourtant, c’est autour du bois que l’entreprise est née il y a cent sept ans, à Plouvorn ( Finistère). Elle se développe ensuite dans la maçonnerie avec la maison individuelle, puis les chantiers de gros œuvre. C’est Hervé Guillerm, le père de l’actuel dirigeant, Alain, qui oriente la stratégie de l’entreprise en créant un atelier de menuiserie en 1965 et une usine de produits en béton en 1971.

Mais la reprise de la société en 1992 par son fils marque un nouveau tournant avec la création, deux ans plus tard, de la première usine dédiée à la préfabrication d’éléments en béton. « Je suis arrivé en pleine crise, et ce démarrage difficile m’a rendu prudent, explique Alain Guillerm. En revanche, j’ai vite pris conscience de l’évolution des chantiers et de la pertinence de la préfabrication. Aujourd’hui, par exemple, plus personne ne sait coffrer des escaliers sur un chantier. Globalement, les temps de maturation des dossiers sont de plus en plus longs et lorsqu’on attaque le chantier, il faut aller très vite », assure-t-il.

Son intuition était la bonne, et Guillerm traverse les crises sans trop de problèmes. « Nous n’avons jamais perdu d’argent mais pour passer la crise de 2008, heureusement que nous avions deux gros chantiers avec des éléments “ préfas ” pour le port de Roscoff et les dalles du tramway de Brest », avoue le dirigeant. Privilégiant la croissance interne et pouvant s’appuyer sur une excellente trésorerie (8 millions d’euros de fonds propres), Guillerm investit régulièrement dans son outil de production : extension de 1 100 m2 en 2001, création d’une deuxième usine de 2 100 m2 en 2005, d’une troisième en 2010 et d’un nouveau siège social en 2012. « En moyenne, nous investissons chaque année entre 1 et 1,5 million d’euros », résume Alain Guillerm.

1910 : création 24 M€ de CA en 2016 152 salariés

Gagner l’Ile-de-France et le Nord. Très attaché à son territoire, jusqu’à se retrouver en première ligne contre l’écotaxe en 2013, il a vite compris qu’il fallait se tourner vers Paris et le Nord s’il voulait se développer. Guillerm a d’abord accompagné les entreprises pour lesquelles il a l’habitude de travailler avant de créer une agence en région parisienne en 2014. Après un démarrage timide, les commandes affluent, à l’image du complexe sportif de Bonnières-sur-Seine, dans les Yvelines ( Stoffel Lefebvre Architecture). « C’est un beau chantier technique avec une charpente supportée par 120 poteaux de 12 m en béton blanc, tous différents, posés droits ou inclinés, avec des réservations pour le mur-rideau et intégrant les descentes d’eaux pluviales », explique Romain Guillerm, le fils d’Alain, 31 ans, en charge de l’agence francilienne.

Agé de 27 ans, son frère Maxime est, lui, resté à Plouvorn. Ce diplômé en contrôle de gestion s’est vu confier Guillerm Habitat, la branche maison individuelle. « Notre spécificité est de proposer une maison préfabriquée en moins de quatre mois, clés en main », assure-t-il. Depuis l’arrivée de Maxime dans l’entreprise, Guillerm est passé de 60 à 130 maisons livrées par an. Une performance de bon augure pour celui qui devrait prendre la suite de son père, âgé de 59 ans.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X