Actualité

Grenelle de l’environnement BTP : 390 milliards d’investissements potentiels

Le Grenelle de l’environnement continue son parcours parlementaire sous la houlette de Nathalie Kosciusko-Morizet et de Jean-Louis Borloo (photo). Voté à l’unanimité par l’Assemblée nationale, le projet de loi-programme doit être examiné par le Sénat le 6 janvier 2009. Par ailleurs, l’avant-projet de loi du Grenelle II – son nom officiel est « de transition environnementale » – a été envoyé au Conseil d’Etat. Ce texte – 106 articles – devrait être examiné vers la mi-décembre en Conseil des ministres, pour un passage au Parlement espéré fin février/début mars. Le comité de suivi a reçu l’étude d’impact du projet de loi qui permet de chiffrer à 390 milliards d’euros les investissements à réaliser d’ici à 2020 pour les trois secteurs du bâtiment (205 milliards d’euros dont 60 milliards pour la période 2009-2013), des transports (97 milliards) et des énergies renouvelables (87,5 milliards). Rien que pour la rénovation des logements privés et des bureaux, le coût serait de 120 milliards, auxquels s’ajouteraient 12 milliards pour les 800 000 HLM à remettre au niveau énergétique. Le programme permettra le maintien ou la création de plus de 300 000 emplois dans le BTP (construction des infrastruc­tures et volet bâtiment), dont la moitié pour la rénovation des parcs privés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X