Régions

Grand Paris Paris Métropole veut poursuivre la réflexion

Le syndicat d’études Paris Métropole souhaite approfondir la réflexion engagée par les dix équipes de la consultation internationale sur le « grand pari(s) de l’agglomération parisienne ». « Cette consultation a contribué de façon inédite à enrichir le projet d’une métropole soutenable et solidaire. Ces études ne doivent pas rester lettre morte », estiment les élus du syndicat, dans une résolution, adoptée le 25 septembre.

Grandes thématiques

« Nous souhaitons proposer aux architectes de travailler librement, dans l’esprit qui a prévalu pendant la consultation et en étant rémunérés, précise Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris, chargé de Paris Métropole. Un travail préalable d’identification du contenu des études que nous pourrions leur confier devra être mené. Elles pourraient, par exemple, porter sur un approfondissement de quelques grandes thématiques comme le rapport ville/nature, le schéma de transport, la reconquête des grandes infrastructures routières ou ferroviaires. ou consister en des propositions opérationnelles. »

Cette initiative du syndicat intervient alors que l’atelier international du Grand Paris, qui doit réunir les dix équipes, l’IAU (Institut d’aménagement et d’urbanisme), l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme). n’a toujours pas été installé. Sa création a été annoncée par le président de la République, le 29 avril, à la Cité de l’architecture. Christian Blanc, secrétaire d’Etat au Développement de la région capitale, est chargé d’en coordonner les travaux, en liaison avec le ministère de la Culture et de la Communication.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X