Enjeux

Grand Paris Express : les tunneliers entrent en scène

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier - Ouvrage d'art - Politique des transports

Baptisé le 3 février, le premier engin commencera à creuser, fin mars, un tunnel de 2,2 km.

Malgré un temps froid et pluvieux, près de 2 500 personnes ont assisté, dans le parc départemental du Plateau à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), au baptême du premier tunnelier du Grand Paris Express. L’engin à pression de terre, fabriqué par Herrenknecht, s’appelle Steffie-Orbival. Steffie, comme le prénom d’une pilote de foreuse de parois moulées de l’entreprise Atlas Fondations, co-traitante du groupement Alliance (mandataire : Demathieu Bard Construction). Et Orbival, comme le projet de métro de banlieue à banlieue initié par les élus val-de-marnais en 2006, qui a préfiguré la ligne 15 sud du Grand Paris Express (Pont de Sèvres/Noisy-Champs).

Une fois le nom de l’engin dévoilé, la roue de coupe (134 tonnes,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5963 du 16/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X