Régions

GRAND LYON Extension de la ligne A du metro

Mots clés : Rénovation urbaine - Services urbains - Transport collectif urbain

Naissance d’une station espace public

« Notre pôle multimodal de la Soie à Villeurbanne représente, en réponse au programme, un véritable espace public », explique Amilcar Dos Santos de Novae, mandataire principal architecte paysagiste du groupement de maîtrise d’oeuvre lauréat Cholley-Minangoy/Girus/Sotrec.

Le travail sur la lumière naturelle et artificielle, « pour que l’espace soit bien vécu par l’utilisateur », le mobilier urbain, les quais qui sont plus qu’un bel espace technique, la plantation de grands arbres directement sur les quais, etc.,composent une très originale station souterraine de métro, prolongement d’un espace public en surface avec son grand jardin linéaire traversé par un mail piéton. L’architecture unitaire de l’ensemble joue sur les transparences, les rythmes avec l’utilisation de claustras de pierre, de verrières, et une très forte présence du végétal. « Ce projet est ambitieux et raisonnable, esthétique et fonctionnel » complète Amilcar Dos Santos.

Développement du futur pôle de loisirs Carré de Soie

Ce pôle, mis en service en 2007 (consultation des entreprises à l’automne 2004), connectera Lea et Leslys, les deux lignes de tramways jusqu’à l’aéroport Saint Exupéry via Meyzieu (mises en service fin 2006), huit lignes de bus. Et la ligne A du métro prolongée sur un kilomètre au-delà du terminus Laurent-Bonnevay dont le groupement Systra/Arcadis assure la maîtrise d’oeuvre. « Les travaux seront difficiles à conduire car nous devrons maintenir l’accès des rames du métro à l’atelier-dépôt tout proche, insiste Jean-Claude Daumarie, chef de projet Systra. Il s’agira de « glisser » le génie civil entre des équipements très proches. »

Ce double projet d’un coût de 45 millions d’euros sous maîtrise d’ouvrage du Syndicat des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (Sytral) accompagne le développement du futur pôle de loisirs Carré de Soie (Altarea/Euris/FaulknerBrowns). « Il participe également à l’amélioration de la desserte de l’est lyonnais et à la mutation urbaine de ce quartier sur Vaulx-en-Velin et Villeurbanne. »

DESSIN :

De grands arbres seront directement plantés sur les quais.

ENCADRE

Promoteurs et parc-relais

Un parc-relais de 380 places complète le pôle multimodal. Prévu en surface sur un hectare, il pourrait migrer en sous-sol : de nombreux promoteurs se sont déclarés, auprès du Sytral, candidats à une opération immobilière (bureaux et/ou logements) en superstructure. Ce qui n’est pas pour déplaire à Bernard Rivalta, président du Sytral.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X