Régions

Grand Lyon 1,4 milliard pour la politique de l’eau

Le Grand Lyon et l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse ont signé un contrat d’agglomération (« Le Moniteur » du 21 novembre, p. 135) pour la mise en oeuvre d’une politique globale de l’eau à l’échelle de l’agglomération pour la période 1997-2001, d’un coût de 1,44 milliard de francs.

Il vise deux objectifs : la poursuite du plan Rhône (amélioration de la qualité des eaux et du suivi des milieux et rejets, poursuite des actions de reconquête, restauration des ruisseaux périurbains) et la sécurité de l’alimentation en eau potable (confortement de l’usine de secours la-Pape).

Le projet le plus important réside dans la mise aux normes de la station d’épuration de Pierre-Bénite (Rhône) dont la capacité passera de 450 000 équivalents habitant à 550 000 équivalents habitant, avec traitement de l’azote.

Les travaux devraient être engagés d’ici à l’an 2000. Quant à la sécurité de l’alimentation en eau potable, elle passe également par la poursuite des études de diversification de la ressource et par le suivi des neuf captages secondaires, dont la nappe de l’Est lyonnais.

Le montant total des travaux à engager est de 1,44 milliard de francs (dont 39,5 % d’aides) : 245 millions pour l’eau potable et 1,195 milliard pour l’assainissement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X