Technique et chantier

Glaverbel Boussois, filiale française du verrier belge Glaverbel, va investir 200 millions de francs « dans la remise à niveau de la performance technique d’un des deux fours de float (verre plat pour le bâtiment), allant de pair avec la réorganisation de l’atelier et de ses modes de fonctionnement ».

Parallèlement, un plan social portant sur 150 emplois (sur 730 personnes) sera engagé, les deux tiers des suppressions concernent le float (un tiers l’automobile).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X