Régions

Gironde Valorem confirme son développement dans l’éolien

Mots clés : Energie renouvelable - Situation économique

Le développeur de parcs éoliens Valorem SAS a inauguré en septembre son nouveau siège social à Bègles.

Le déménagement est allé de pair avec une nouvelle levée de fonds. Après celle de juin 2007, 10,5 millions d’euros, celle de l’été 2008 a totalisé 16 millions dont 13 millions en obligations convertibles et 3 millions en augmentation de capital. Jean-Yves Grandidier (président) et Pierre Girard (directeur général) demeurent majoritaires. Le reste du capital se distribue entre Crédit Agricole Private Equity, Grand Sud-Ouest Capital, Avenir Entreprises, Vent Debout, Activent et les actionnaires historiques.

Début 2008, Valorem s’est associée avec le fabricant canadien de grandes éoliennes AAER Inc. pour créer une filiale commune, AAER SAS, domiciliée à Mérignac. Elle rejoindra le site de Bègles pour installer un démonstrateur de la technologie dont AAER possède la licence (fabrication et commercialisation) pour l’Europe de l’Ouest. La machine sera implantée à Criel-sur-Mer (76) pour être mise au point. Sa certification sera ensuite effectuée par le Germanischer Lloyd.

Une usine d’assemblage

La nouvelle machine est dotée d’une technologie unique : un multiplicateur à rapport variable « d’où une vitesse qui varie selon le vent au niveau du rotor, et fixe au niveau de la génératrice électrique, précise Jean-Yves Grandidier. Ce qui permet des économies d’équipement et l’utilisation du générateur d’électricité commun à toute unité de production électrique : l’alternateur ».

La seconde étape est la création d’une usine d’assemblage de nacelles éoliennes, en Gironde, à partir de composants de fournisseurs. « Nous espérons sortir les premières éoliennes entre mi-2010 et début 2011. »

L’ultime étape devrait être la création d’une unité de fabrication de pales. Fin 2008, Valorem gérera sept parcs éoliens, soit 70 mégawatts, avec un objectif de 200 mégawatts fin 2009. Le projet de parc éolien de l’agglomération bordelaise entre en phase de mesure du vent pour un an.

Autres indicateurs du développement de Valorem : son chiffre d’affaires (6,2 millions en 2006, 9,5 millions en 2007, un prévisionnel de 12 millions) et le nombre de salariés – une centaine en tout dont une quarantaine à Bègles.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X