Régions

Gironde Le département recourt à l’emprunt pour ses investissements

Voté fin décembre, le budget primitif 2008 du conseil général de la Gironde représente 1,417 milliard d’euros. Marqué par l’accroissement des dépenses de fonctionnement ( 9 % par rapport au budget primitif de 2007), le budget assimile la progression des dépenses sociales (59 % des dépenses de fonctionnement).

Cependant, l’assemblée départementale a écarté l’augmentation de la fiscalité et reconduira les taux d’imposition 2007.

Priorité aux routes et aux collèges. La collectivité a décidé un recours à l’emprunt qui s’élève à 217 millions d’euros (173 millions au précédent exercice budgétaire). Cet apport a pour but essentiel de favoriser l’investissement : 358 millions d’euros.

Parmi les grands chapitres qui vont en bénéficier : le réseau routier départemental (68,3 millions, contre 55,3 millions en 2007), les collèges (58,7 millions et plus de 9 millions pour la maintenance), la fin des travaux de l’extension de l’hôtel du département et des archives (20 millions), la rénovation des foyers occupationnels de Cenon et de Braud-et-Saint-Louis (10,6 millions). Les opérations concernant deux des six centres routiers départementaux vont débuter à Langon et à Lanton. Par ailleurs, 17,8 millions sont affectés au titre de l’assainissement et de l’eau potable. A noter que les subventions d’équipements accordées aux communes progressent de 13,1 % (61 millions).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X