Régions

Gironde Le centre de recherche d’Eurovia crée la chaussée thermosensible

Mots clés : Entreprise du BTP - Gestion des déchets - Innovations - Travail

Eurovia, la filiale de Vinci spécialiste des travaux routiers, a reçu le prix 2007 de l’Innovation dans la catégorie « prévention et sécurité » du Salon des maires et des collectivités locales pour son vernis thermosensible. Le procédé, développé au centre de recherche et développement de Mérignac, consiste à appliquer un vernis réversible sur la chaussée, qui devient rouge dès que sa température atteint 0°C, signalant ainsi un risque de verglas.

A la base de cette solution, les microcapsules thermochromiques de la société Gem’Innov (Bouches-du-Rhône), adaptées par Eurovia. Ce vernis peut être conçu pour réagir à diverses températures. « Les applications sont multiples : sur béton, route, piste cyclable, rampe de parking. Ce sont les concessionnaires autoroutiers qui ont manifesté le plus d’intérêt », indique Michel Mazé, directeur du centre de recherche.

Solutions environnementales. Des tests sont actuellement menés sur des sections d’autoroutes, dont celles de l’A89 (ASF) à hauteur de Clermont-Ferrand. La mise sur le marché devrait intervenir à l’hiver 2008-2009.

En 2003, le centre de recherche et développement a déménagé d’Ile-de-France en Gironde. Il compte une trentaine de chercheurs, menant des programmes en partenariat avec des structures publiques et privées. Ainsi, développé avec l’industriel Mitsubishi Materials, le NOxer®, un procédé qui élimine les gaz polluants par photocatalyse, est mis en œuvre depuis 2006.

Les matériaux routiers à caractère environnemental constituent une part croissante de l’activité du centre de recherche, avec le recyclage des mâchefers d’incinération des ordures ménagères (MIOM), l’utilisation de liants végétaux, ou le développement de procédés à froid comme l’asphalte basse température (150°C contre 250°C).

Enfin, le site de Mérignac vient d’installer dans toutes les agences de France son nouveau logiciel Gaïa. L’outil intègre le cycle de vie de chaque intrant d’un chantier pour en déterminer l’impact environnemental. Surtout, il fonctionne comme un comparateur afin de quantifier les avantages des usages Eurovia. Il a pour vocation d’être traduit et utilisé à l’international.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X