Edito

Gatignon et le Gâtinais

La semaine dernière, une commune du Gâtinais apprenait la démission de son maire. Sa victoire lors d’une élection législative partielle imposait au premier magistrat de Montargis de raccrocher son écharpe tricolore, non cumul oblige. La semaine dernière, une autre ville perdait son maire. Stéphane Gatignon jetait l’éponge après dix-sept années à la tête de Sevran, territoire délaissé de Seine-Saint-Denis. Un baroud d’honneur, mais surtout un geste de lassitude face au désengagement de l’Etat.

On le comprend. Les élus locaux font beaucoup, mais ne peuvent pas tout. Le soutien de l’Etat est indispensable. Un coup de main dont vient...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5970 du 06/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X