Régions

Gard La liaison à 2 fois 2 voies Alès-Nîmes gagne dix kilomètres

Mots clés : Réseau routier

La mise à deux fois deux voies de la RN 106 entre Alès et Nîmes a fait un grand pas en avant. La direction régionale de l’équipement a inauguré mercredi 16 janvier une nouvelle section de dix kilomètres entre Boucoiran et La Calmette, prolongeant le tronçon Alès/Boucoiran mis en service en 1998. Cette réalisation permet désormais aux automobilistes de rouler à 110 km/h sur vingt-cinq kilomètres, depuis la sortie d’Alès jusqu’à dix kilomètres de l’entrée nord de Nîmes.

Vingt-deux ouvrages d’art. L’ouvrage, réalisé en tracé neuf, aura coûté 76 millions d’euros. La facture a été alourdie en particulier par la contrainte hydraulique. Située dans le sillon du Gardon, la nouvelle chaussée est entièrement construite en remblais. Cette surélévation (jusqu’à 16 mètres) aura nécessité un volume de terrassement de 1,6 million de mètres cubes. La transparence hydraulique est assurée grâce à 22 ouvrages d’art (donc cinq non courants) totalisant 750 mètres d’ouverture. Calculé sur la base de la crue de 1958, l’ouvrage a dû faire l’objet de nouvelles simulations après la crue de 2002, survenue peu avant le lancement des travaux. La prise en compte de cette nouvelle référence historique n’a pas eu d’incidence sur le profil de la route. Mais elle a conduit les techniciens de l’équipement à supprimer un raccordement provisoire avec l’actuelle RN 106 au droit de La Calmette. « Ce raccordement se serait trouvé en zone inondable, explique Arnaud Brasseur, responsable d’opérations routières à la direction régionale de l’équipement. Nous avons préféré y renoncer pour avoir un itinéraire totalement hors d’eau. »

Un nouveau tronçon de 2 km, intégrant le franchissement de la rivière Braune, devra donc être réalisé pour connecter définitivement la nouvelle route à l’itinéraire existant, au sud de La Calmette. L’investissement est estimé à 12 millions d’euros. L’ouvrage d’art, dont le financement est acquis, sera mis en chantier dans le courant de l’été. La réalisation de la chaussée devrait suivre, en vue d’une mise en service en 2010. L’ultime section, La Calmette-Nîmes (8 km), sera aménagée sur le tracé existant. Mais sa réalisation n’est pas encore programmée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X