Régions

Fréjus Conjuguer emploi et logement

Mots clés : Politique du logement

«Dans notre région, l’accès au logement est devenu aussi difficile que dans les grandes métropoles », estime Elie Brun, maire de Fréjus et sénateur. Forte de ses 11 000 ha, Fréjus tente désormais de lier étroitement politique foncière, développement économique et création de logements. Pour favoriser l’installation d’entreprises, l’aménagement de nouvelles zones d’activités dans le quartier du Capitou vient de débuter. Le coup d’envoi a été donné sur le site de l’ancien hôpital militaire Jean-Louis (un pôle tertiaire de 8 ha) où les premiers locaux d’entreprises sortent de terre.

Début 2009, les travaux d’aménagement du pôle BTP du Capitou (15 ha), confiés à un aménageur privé, seront lancés pour permettre l’installation d’une quarantaine d’entreprises en 2010. Dans un secteur exposé au risque inondation, ils vont notamment nécessiter la création d’un bassin de rétention de 50 000 m3..

« Nous travaillons à la mise au point du pôle production prévu sur 40 ha. A terme, l’ensemble des zones d’activités de Fréjus totalisera 180 ha et 3 000 emplois », détaille Jean-Claude Tosello, adjoint au développement économique.

Des logements pour les actifs

La création de logements destinés aux actifs locaux accompagne cette politique, avec un objectif de 1 000 logements sur six ans. La ville a commencé par imposer aux promoteurs 25 % de logements pour actifs dans tout nouveau programme de plus de 12 logements. Puis elle a créé en 2006 une SEM, Fréjus Aménagement, qui achète, viabilise des terrains et cède des lots aux promoteurs privés et bailleurs sociaux, après mise au point d’opérations d’habitat mixtes. Trois projets de ce type sont en cours à Caïs-Centre (123 logements), à la Cigale-d’Or (85 logements) et aux Chemins-de-Valescure (170 logements, 1 000 m2 de commerces, une résidence seniors). D’autres vont suivre à Port-Fréjus, au Capitou et sur la zone des Sables. Pour renforcer la capacité d’intervention de la SEM, « un renforcement de la présence de la Caisse des dépôts et la possibilité qu’elle construise du logement aidé sont à l’étude », précise Elie Brun.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X