Régions

Franche-Comté Un contrat en faveur du BTP

Mots clés : Entreprise du BTP - Formation continue

La Franche-Comté se mobilise en faveur du BTP. Un contrat d’objectifs (1997-1999), doté de 86 millions de francs, devrait être signé dans le courant du mois de janvier 1998 entre le conseil régional, les fédérations régionales des travaux publics et du bâtiment et la CAPEB. L’objectif est d’aider au renouvellement des effectifs vieillissants en incitant des jeunes motivés et bien formés à rejoindre les différents corps de métier.

« Nous voulons avoir une approche logique qui prenne en compte tous les besoins de nos filières », indique Rodolphe Lanz, secrétaire général de la fédération du bâtiment de Franche-Comté. La première action consistera, en conséquence, à réaliser une étude sur les besoins de la profession en matière d’emploi, de qualification et de formation. Chiffrée à 300 000 francs, elle sera confiée à l’observatoire régional de l’emploi et de la formation (Oref), assisté d’un groupe de travail de la toute récente commission paritaire régionale emploi-formation (CPREF) du BTP.

Redorer l’image de la profession

Pour mieux orienter les jeunes à l’entrée en apprentissage ou au début d’un contrat de qualification, des demi-journées seront montées avec les familles, les entreprises d’accueil et les candidats pour confirmer les orientations et valider les choix. Toujours en amont, les organisations professionnelles souhaitent redorer l’image des différents métiers. « Nous voulons organiser une grande manifestation par département, qui pourra passer par la présence sur un Salon ou la visite de chantiers », précise Rodolphe Lanz. Un plan pour former 380 tuteurs sera également mis en place, ainsi qu’un programme de remise à niveau des salariés déjà formés à cette mission. Des actions porteront par ailleurs sur la qualité des formations dispensées. Grâce aux avis de la CPREF, les programmes régionaux de préqualification et de qualification, dont l’objectif est de former 476 personnes par an, devront, à l’avenir, épouser les besoins en recrutement des entreprises.

De plus, les deux organismes de formation, l’Arfab pour la CAPEB et Formabat pour la FRBTP seront soumis à une démarche qualité. Côté contenu, plusieurs modules spécifiques s’intéresseront au management, à la cession, et à la reprise d’entreprise.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X