[TO] Social

FORMATION Une école pour tout savoir sur le béton

Mots clés : Apprentissages - Béton - Enseignement supérieur - Formation continue

Dédiée aux organismes d’enseignement, aux entreprises et aux bureaux d’études, l’Ecole française du béton assure la diffusion et la promotion des connaissances dans le domaine de la construction en béton.

C’est une école sans murs. Drôle de constat pour une école consacrée au béton. Mais, plate-forme d’échanges, l’Ecole française du béton (EFB) est loin d’être virtuelle. Lancée et présidée par Yves Malier, qui cumule à la fois un parcours d’universitaire et de chef d’entreprise, elle a pour vocation d’assurer « le transfert des innovations dans le domaine du matériau et des structures en béton ».

Pour opérer ces transferts de savoir, l’EFB propose notamment des formations. « Nous menons des actions à destination de populations peu touchées par le système de formation continue », explique Yves Malier. Pour identifier son public, il a soigneusement épluché, sur les cinq dernières années, 10 000 journées de formation. Le constat est sans appel. Nombreux sont les professionnels qui ont besoin de se former.

« Les professeurs des lycées techniques, intervenant du niveau bac professionnel ou niveau bac + 2, ne possèdent pas tous un niveau de formation initiale suffisant. Sur 2 000 enseignants dans le domaine du génie civil, j’ai estimé que 600 d’entre eux pouvaient avoir des besoins en formation », souligne Yves Malier.

Il monte à leur intention un programme de formation, qu’il a soumis à une vingtaine de professeurs de la région parisienne et validé auprès d’enseignants de province. « Cette action s’est traduite par la mise en place de huit séminaires étalés sur une année et dispensés de région en région ; 514 professeurs ont bénéficié de ce programme », illustre-t-il.

Entre les frais de déplacement des participants, l’édition d’outils pédagogiques et les cours, le coût de l’opération s’est élevée à 700 000 francs.

Sans demande de contribution financière des personnes formées, l’Ecole française du béton est partie à la recherche de subventions. « Les formations gratuites se limitent à un public limité qui ne consomme pas, traditionnellement, de formations payantes », tempère Yves Malier. Une démarche analogue a été conduite à destination des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’oeuvre publics.

Des projets diversifiés pour 1999

L’an passé, l’école a monté dix séminaires en région. La formation, axée sur l’apport de connaissances techniques et d’aides à la prescription, a concerné près de 500 personnes.

Lieu d’échange, l’EFB cherche et encourage la collaboration d’organismes pour mener à bien ses missions. En partenariat avec le SNBati, une formation destinée aux chefs de chantier et aux conducteurs de travaux devrait voir le jour en juin prochain.

Autre projet d’envergure : la mise en place d’une formation à l’Eurocode 2, nouvelle norme européenne de calcul béton, qui doit entrer en vigueur d’ici à trois ans. « Nous avons constitué un réseau d’une dizaine d’écoles d’ingénieurs qui dispenseront quasi simultanément la même formation à un coût unique. Nous avons prévu deux formules : l’une sur une journée, l’autre sur une semaine, selon les besoins. Les ingénieurs et techniciens travaillant en bureau d’études ainsi que les enseignants pourront y accéder.

Par ailleurs, les écoles se sont engagées à assurer la logistique de cette opération, de l’accueil dans leurs amphithéâtres à la délivrance du certificat de formation, en passant par la gestion des inscriptions », explique Yves Malier. Si les actions de formation ne manquent pas, l’Ecole française du béton mène des opérations de lobbying pour encourager l’arrivée de jeunes dans le secteur.

« A tous les niveaux de formation initiale, le choix du BTP ne s’impose pas aux étudiants. Trop souvent, il apparaît comme un choix de repli. Pourtant, rares sont les établissements qui affichent sur leurs murs des représentations des grands ouvrages du BTP », s’étonne-t-il. Cette situation ne devrait pas perdurer puisque l’Ecole française du béton s’est lancée dans la fabrication et la diffusion de posters.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X