Management et prévention

Formation Création d’une licence professionnelle « santé et sécurité de l’habitat »

Mots clés : Apprentissages - Enseignement supérieur - Formation continue - Risque sanitaire

Créée en partenariat avec le bureau de contrôle Norisko et l’université de Limoges, la licence professionnelle « contrôle technique de l’immobilier : santé et sécurité de l’habitat » vient d’ouvrir ses portes. Destiné aux jeunes titulaires d’un bac 2 scientifique ou immobilier ainsi qu’à des professionnels par la voie de la formation continue, ce cursus vise à former « des diagnostiqueurs et des cadres techniques de l’environnement et des spécialistes de la santé dans l’habitat », indique Philippe Catelain, directeur de la formation de Norisko. Une licence professionnelle qui compte 460 heures de cours, un projet tutoré de 150 heures et douze semaines de stages.

Tous les diagnostics – plomb, termites, amiante, gaz, performances énergétiques et sécurité électrique – seront abordés au cours de la formation. « Parallèlement à leur licence, les étudiants pourront passer les certifications relatives à ces domaines, ajoute Philippe Catelain. Ils seront également formés à la mesure des surfaces selon la loi Carrez. » Les professionnels du bureau de contrôle assureront des cours tant sur la partie diagnostic que sur la partie structure du bâtiment.

Des partenariats pour créer des formations spécifiques

L’implication de Norisko dans la création d’un diplôme n’est pas récente. « Il n’existe pas de formation initiale ou qualifiante dans nos métiers », rappelle Philippe Catelain. Aussi, ce bureau d’études, comme ses homologues, monte des partenariats pour créer des formations spécifiques. En 2001, Norisko s’est mobilisé pour la mise en place d’un certificat de qualification professionnelle de « technicien de contrôle ». Depuis, il est partenaire de l’IUT de Tulles (Corrèze) pour la licence professionnelle de « préventeur » et de l’IUT de Sénart-Fontainebleau pour le diplôme universitaire (DU) de « chargé d’affaires dans le métier du contrôle des bâtiments ». Ce diplôme universitaire devrait être transformé en licence professionnelle très prochainement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X