[TO] Règles techniques

Fondations Bâtiment servant de lest sur une gare souterraine

Mots clés : Gros oeuvre - Transport ferroviaire

Equilibre entre pression hydrostatique et descentes de charges.

La gare Condorcet du RER Eole est construite à 32 m de profondeur, dans la nappe phréatique. Elle est surmontée d’un vaste hall baptisé « Caumartin », et l’ensemble a tendance à remonter vers la surface sous la pression de l’eau. Ce sont les bâtiments situés au-dessus qui servent de lest. A ce titre, l’îlot des 22-28 rue Joubert présente des fondations intéressantes. Sa fonction de lest ne doit pas dépasser les charges admissibles par le hall, qui est constitué de portiques en béton de grande portée.

La gare achevée, la SNCF a restitué au promoteur une parcelle de 3 200 m2, formée d’une dalle à – 6 m. « Deux problèmes étaient posés, résume Claude Sarazin, directeur technique d’Elige : l’isolation acoustique vis-à-vis des trains, et le poids de l’édifice pour contrer la poussée hydrostatique. »

Deux niveaux de parkings sont d’abord réalisés, avec des poteaux en béton B50 simplement posés sur la dalle, et des planchers reliés aux parois moulées de la gare. Une dalle de transfert est ensuite bétonnée sur des poutres reposant sur quatre-vingts appuis ponctuels ; ces derniers sont constitués de coussins Néoprène Freyssinet de 10 cm d’épaisseur, placés en tête de chapiteau des poteaux du premier sous-sol. « Ce plancher de reprise s’appuie aussi, linéairement, sur les parois moulées, précise Damien Giolito, ingénieur travaux de GTM. Pour reprendre les efforts horizontaux, les pieds des voiles du rez-de-chaussée dessinent des crabots dans lesquels viennent se loger des plots en béton solidaires de la paroi périmétrale. Entre les deux, des appuis Néoprène bloquent les cisaillements. » La superstructure est ensuite montée à l’aide de façades porteuses et d’une ligne de poutres intermédiaires.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage : SNC Ile-de-France 2000 (Elige et Aric).

Maître d’oeuvre : Ingerop.

Architecte : Arte Charpentier et Associés.

Entreprises : GTM Construction et SAEP Construction.

Contrôle : Socotec.

Coût : 97 millions de francs HT.

SCHEMA : APPUI DE LA DALLE DE TRANSFERT SUR LA PAROI MOULEE.

Le plancher de transfert sépare structurellement la superstructure des deux niveaux de parking.

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X