Annonces PUBLIDOSSIER

FLOTTE AUTOMOBILE – LES ENTREPRISES À L’HEURE DES CHOIX

Mots clés : Carburant

Plus qu’une année en demi-teinte, 2017 semble pour les flottes automobiles devoir rester comme celle des hésitations en termes de renouvellement de véhicules. Là où les choix d’équipements semblaient devoir hésiter entre modèles diesel et essence, il semble bien qu’ils aient à intégrer désormais des évolutions f i scales et l’arrivée de nouveaux modèles hybrides ou électriques.

Dans les flottes d’entreprises, l’heure est aux interrogations. Il ne se passe pas une semaine sans que les constructeurs automobiles fassent de nouveaux choix technologiques et annoncent le lancement prochain de nouveaux modèles « électrifiés ». Dans le même temps, les États, les gouvernements et certaines villes même, brandissent la menace d’une interdiction de circulation fatale aux modèles diesel quand ce n’est pas à l’ensemble des voitures.

Enfin, les choix fiscaux retenus parle gouvernement pour 2018 poussent les entreprises à poursuivre le « downsizing » en vigueur dans les flottes, voire à se tourner vers les modèles hybrides proposés parles constructeurs.

Valeur refuge, il n’est donc pas étonnant que les ventes de voitures hybrides enregistrent, elles, une hausse inattendue sur le marché français. Et dans les parcs d’entreprises, on se prépare visiblement à accorder plus de place aux voitures carburant à l’essence plutôt qu’au diesel. Reste à opérer des choix et, dans ces conditions, il n’est pas aisé pour les gestionnaires de parcs de se projeter afin de définir la politique automobile de leur entreprise pour les prochaines années. Une hésitation quel’on ressent dans le niveau des ventes de véhicules auprès des flottes enregistré depuis le début de l’année.

Un début d’année hésitant pour les flottes

Ainsi, si sur les six premiers mois de cette année les ventes aux flottes sont en repli de 1,3 % avec 402 937 véhicules immatriculés, c’est surtout par le jeu de la comparaison face à la forte progression qui avait été enregistrée sur la même période l’an passé… + 13,3 % et 408 079 immatriculations. Il en va de même des ventes de voitures (hors véhicules utilitaires) aux professionnels.

Celles-ci ont reculé au premier semestre de 3,8 % à 232 451 unités, mais il n’est pas dit que, globalement, les ventes aux flottes soient en recul en fin d’année. D’ailleurs, sur le seul mois de juin, les ventes de voitures aux entreprises ont progressé de 12,6 % et de 9,7 % en août, allant jusqu’à peser près de 25 % des ventes sur cette période.

Reste que les choix de modèles opérés parles flottes sont désormais influencés par l’introduction progressive de la nouvelle fiscalité qui autorise depuis cette année les entreprises à commencer à déduire à hauteur de 10 % la TVA sur l’essence (cette possibilité de récupérer la TVA sur l’essence sera progressivement étendue jusqu’à 80 % d’ici 5 ans). Selon l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), fin août, les immatriculations de véhicules essence dans les flottes ont enregistré une hausse de 4,7 %, celles de modèles électriques progressent de 19,6 % tandis que le diesel affiche un repli de 0,4 %.

Place aux voitures hybrides

Quant aux véhicules hybrides, leurs immatriculations sont en progression de 18,4 % sur huit mois pour une part de marché de 2,2 %. Enfin, les hybrides rechargeables connaissent une forte croissance de 43 %. Une progression étonnante des modèles hybrides rechargeables alors que cette année ces modèles « éco-friendly » ont vu le bonus qui leur était accordé être considérablement réduit. Cette tendance, on la retrouve dans les résultats réalisés par Toyota auprès des flottes d’entreprises avec un bond commercial de 45 % depuis le début de l’année. De quoi permettre à Arnaud Martinet, directeur des ventes flottes de Toyota d’atteindre son objectif de part de marché de 3 % contre 1,8 % l’année précédente. Idem chez Lexus où Cédric Danière, directeur de Lexus France, explique : « Beaucoup de nos clients parmi les entreprises penchent en faveur de modèles hybrides plutôt que vers le tout diesel. Les loueurs longue durée qui opèrent auprès des entreprises mesurent désormais le risque d’être à la tête d’une flotte composée à 80 % de modèles diesel et recommandent à leurs clients de se tourner un peu plus vers les modèles hybrides.

ALD Automotive par exemples’engage actuellement sur un accroissement des valeurs de revente des modèles hybrides de 3 % dans les trois ans et à réduire de 1 % par an celles des modèles diesel. De son côté, Grégory Libre, directeur commercial et marketing d’Arval explique que « les car policies des flottes sont ouvertes aux modèles essence et nous procédons à l’alignement des valeurs résiduelles des voitures carburant à l’essence avec celles des modèles diesel. Les parcs automobiles ne deviendront pas 100 % essence tout de suite mais peut être que la prochaine loi de finances va accélérer le switch entre diesel et essence et inciter à diversifier la composition du parc des entreprises ». Reste à savoir si cette prudence des loueurs face à une éventuelle dégradation des valeurs résiduelles des voitures diesel sera suffisante.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

PICK-UP, DES VÉHICULES À USAGE PROFESSIONNEL… ET PRIVÉ

Baptisé Classe X, le pick-up Mercedes n’est pas totalement un inconnu. Doté de la plateforme du Nissan Navara et de moteurs diesel Renault, ce nouveau Mercedes veut étendre le segment des pick-up vers le haut de gamme. Né des partenariats établis entre le groupe Daimler et l’alliance Renault-Nissan, ce modèle dispose d’un design original et de qualités routières et tout-terrain à la hauteur du prestige de la marque. Quant au moteur Renault Energy dCi 190 ch qui équipe la version Mercedes X250d, il ne manque pas de dynamisme malgré le poids annoncé pour 2 169 kg et une charge utile de 1 039 kg. Surtout, ce pick-up propose une tenue de route digne d’une berline et des qualités tout-terrain proches de celles de véritables 4 x 4. À vocation premium, il sera aussi disponible dans une version Pure un peu dépouillée et à vocation utilitaire.

« Ces modèles tout-terrain dotés d’une benne de chargement représentent en effet 38 % des ventes de véhicules utilitaires dans le monde et les perspectives de cette catégorie de pick-up portent sur une croissance mondiale des ventes de 43 % dans les 10 prochaines années », expliquent ses constructeurs. C’est sur cette vague annoncée de croissance que Mercedes, tout comme Renault, veulent étendre leur offre. Ces modèles constituent en effet un passage obligé pour les marques ayant une ambition internationale d’autant que Toyota avec le HiLux et Ford avec le Ranger dominent déjà respectivement le marché mondial et le marché européen du pick-up.

En Europe, les ventes de ces modèles atteignent les 143 000 unités et ont progressé de 25 % en 2016 et 19 % au premier semestre 2017, indique Renault, qui, dans un registre moins premium vient de commercialiser l’Alaskan. Ce pick-up qui reprend lui aussi la base roulante et 90 % des composants du Nissan Navara se veut robuste et doté d’une excellente finition.

Le Renault Alaskan dispose d’une capacité de remorquage de 3,5 t et d’une charge utile de plus d’une tonne. Plus rustique que le Mercedes Classe X, cet Alaskan est proposé à partir de 36 860 € et il vise en France un marché de l’ordre de 20 000 exemplaires favorisé parla fiscalité. En effet, les achats de pick-up en France sont à 65 % réalisés par des professionnels qui bénéficient sur ces modèles (sauf dans certains cas de versions double-cabine) d’une exonération de malus et de TVS ainsi que de la récupération de la TVA.

ENCADRE

LES VOITURES QUI VONT SÉDUIRE LES FLOTTES

Dans les achats réalisés parles flottes, la part des SUV (SportUtilityVehicle) représente désormais 40 %. Pas étonnant donc que les nouvelles voitures proposées par les constructeurs automobiles fassent la part belle à cette catégorie de modèles. D’ailleurs, qu’ils’agisse d’entreprises ou de ménages, l’engouement pour ces véhicules haut perchés et rassurants est le même. Le lancement récent du nouveau Peugeot 3008 en témoigne, puisque celui-ci a déjà été écoulé à plus de 200 000 exemplaires en moins d’un an, dont la moitié à des entreprises. Alors, nul étonnement à voir surgir, chacun leur tour, chez les principaux constructeurs automobiles de nouveaux modèles allant rejoindre cette catégorie de voitures à succès.

Ainsi, Citroën vient de présenter son nouveau C3 Aircross. La marque aux chevrons avance là son nouveau design fait de fraîcheur, de couleur et d’originalité. Trapu mais élégant, ce petit SUV va séduire à son tour par son habitabilité, sa modularité et sa luminosité à bord. D’autant qu’il adopte les motorisations essence du groupe, lesquelles figurent parmi les plus performantes sur le plan de la consommation et des émissions de CO quand ce n’est pas en terme de souplesse.

Et pour mieux séduire encore, le nouveau C3 Aircross sera proposé avec l’assistant aux manœuvres de parking, une caméra de recul et 90 combinaisons de couleurs permettant de personnaliser son modèle.

Des SUV dans toutes les gammes

Malgré sa bonne « bouille » rassurante, le petit SUV de Citroën aura fort à faire face à de nouveaux modèles chargés de jouer dans la même catégorie. Il en va ainsi du nouveau VW T-Roc. Là aussi, un petit SUV à vocation urbaine, très inspiré de l’Audi Q2, qui se distingue parles systèmes d’aide à la conduite dont il peut être équipé. Il en va ainsi de la détection de signalisation routière, l’assistant de changement de voie incluant l’assistant de sortie de stationnement, le système d’aide au stationnement Park Assist ou encore l’assistant de conduite en embouteillage. Signe de son appartenance à la gamme VW, le T-Roc est proposé avec un choix de trois moteurs essence (TSI) ainsi que trois moteurs diesel (TDI).

Dans cette même catégorie, Ford vient de relancer l’Ecosportlui aussi disponible en version 4 x 4. Ce modèle est équipé du moteur diesel EcoBlue 1.5 de 125 ch et 300 Nm de couple qui aff i che des consommations de 4,5 l/100 km pour 119 g/km de CO .Dans sa déclinaison sportive, l’Ecosport est également bien pourvu en technologies de série notamment avec le système connecté SYNC 3, l’ouverture et le démarrage sans clé Keyfree ainsi que le régulateur/limiteur de vitesse. Comme ses concurrents, le petit SUV de Ford, malgré son style robuste affirmé, propose de nombreuses déclinaisons de couleurs et de nouvelles options de personnalisation pour le toit, les montants et les rétroviseurs.

ENCADRE

LE PREMIUM SE TOURNE AUSSI VERS LES SUV

Né des accords entre Opel et PSA, ce dernier succède à l’Opel Meriva et ne manque pas d’atouts. D’abord, il bénéficie des excellents moteurs essence et diesel de PSA et partage sa plateforme avec celle du nouveau Citroën C3 Aircross. Ensuite, ce modèle est également proposé avec de nombreux équipements embarqués tels l’affichage tête-haute, un grand écran GPS 8 pouces, la clé mains-libres, les phares full led ou une banquette arrière coulissante, tous cependant facturés en supplément. À retenir, un design très réussi, lequel tranche agréablement dans cette catégorie de modèles.

Mais l’engouement pour les SUV se porte également vers des catégories de modèles plus cossus liés à l’univers du premium. Il en va ainsi du nouveau Jaguar E-Pace, un SUV proposé dans la catégorie des compacts premium. Doté d’un design sportif, de la technologie Configurable Dynamics permettant au conducteur de personnaliser l’accélérateur, la direction et la transmission, ce modèle reçoit aussi des solutions innovantes en matière de connectivité avec une borne Wi-Fi 4G permettant de connecter jusqu’à 8 appareils à bord.

Toujours dans la catégorie premium, le nouveau Porsche Cayenne est lui proposé pour son lancement uniquement en versions essence. Un peu plus long de 6 cm par rapport à la version précédente, cette nouvelle version accroît son volume de coffre et le confort de l’habitacle. Surtout, sa ligne semble plus apaisée et le sentiment de puissance dégagée est désormais un peu gommé. Pourtant, ce nouveau Cayenne fait appel à un moteur 3.0 V6 turbo de 340 ch qui grimpe de 0 à 100 km/h en 5,9 secondes. La version Cayenne S est, elle, dotée d’un moteur V6 de 440 ch et gagne une seconde à l’accélération de 0 à 100 km/h. Une version hybride rechargeable devrait rapidement suivre parmi l’offre moteur disponible.

ENCADRE

TOTAL - L'OFFRE CARTE CARBURANT ÉTENDUE AUX VÉHICULES ÉLECTRIQUES

Avec une seule et même carte, les porteurs de Carte TOTAL GR pourront recharger leurs véhicules électriques et hybrides et accéder à l’ensemble des produits et services proposés aujourd’hui par TOTAL (carburants, GNV, péages, parkings, lavage… ).

Gestion simplifiée et suivi des flottes

Pensé pour simplifier la vie des clients ayant une flotte mixte (thermique et électrique) ou 100 % électrique, ce nouveau service leur permettra de mieux gérer leur budget énergie, tout en bénéficiant d’une gestion simplifiée de leurs cartes. Les outils d’analyse, de contrôle, de sécurité et de gestion présents dans l’offre carte carburant de TOTAL seront autant d’atouts mis à la disposition de ses clients pour leur assurer un suivi efficace de leur flotte.

Partenariat avec NewMotion

Pour ce nouveau service, TOTAL a conclu un partenariat avec NewMotion, un des distributeurs leaders de solutions de recharges de véhicules électriques en Europe, pour permettre à ses clients professionnels d’accéder à un réseau de plus de 50 000 bornes de recharge électrique dans 25 pays européens. « Dotés de notre application mobile, les porteurs de la Carte TOTAL GR pourront localiser les bornes de recharge disponibles et suivre leurs données de recharge n’ importe où, n’ importe quand », indique Sytse Zuidema, PDG de NewMotion.

« Avec ce partenariat, TOTAL met tout en œuvre pour accompagner ses clients professionnels dans l’évolution de leur parc automobile…»

Recharger son véhicule facilement

Plus grand fournisseur d’Europe pour la recharge de véhicules électriques, NewMotion permet aux professionnels et aux particuliers de recharger leurs véhicules à la maison, au travail et sur la route. « Avec ce partenariat, TOTAL met tout en œuvre pour accompagner ses clients professionnels dans l’évolution de leur parc automobile afin de leur offrir une gestion intégrée de l’ensemble de leurs dépenses en énergie », conclut Benoît Luc, Directeur Europe de TOTAL Marketing & Services.

ENCADRE

LA VOITURE AUTONOME PASSE LA PREMIÈRE !

On évoquera ainsi la nouvelle Audi A8 qui se dote d’équipements lui permettant de disposer lors de son homologation (en 2018) des capacités d’une voiture autonome. Pour l’heure, ce modèle autorise son conducteur à ne plus surveiller la route; par exemple en cas de circulation ralentie sur autoroute jusqu’à une vitesse de 60 km/h. Pour cela, l’A8 est dotée d’une caméra et de capteurs à ultrasons ainsi que d’un lidar (scanner laser). Cette fonction de conduite automatique est également disponible pour les manœuvres de parking.

Équipements très high-tech également pour la nouvelle VW Arteon, puisque ce modèle très premium au sein de la gamme VW comprend entre autres, une caméra de vision à 360° et un régulateur de vitesse ACC qui adapte la vitesse du véhicule en fonction des panneaux de signalisation croisés sur la route et anticipe le freinage grâce aux données GPS…

Visuellement, ce modèle se démarque par ses portes sans encadrement. Surtout, avec 4,86 m cette berline propose une habitabilité importante et un confort VIP notamment pour les passagers arrière. Une sensation de confort qui sera accrue si ce modèle est équipé en plus de l’amortissement piloté DCC qui fait varier la fermeté de la suspension selon le mode de conduite engagé (Eco, Confort, Normal, Sport, Individual).

Enfin, c’est dans le domaine des voitures électriques que les nouveaux modèles continuent de créer la surprise. Voiture 100 % électrique la plus vendue au monde, la Nissan Leaf fait cette fois réellement peau neuve et adopte désormais une ligne plus élégante et plus dynamique. Sa nouvelle chaîne cinématique offre 150 ch et un couple de 320 Nm tandis que son autonomie est portée à 378 km en norme NEDC, soit moins de 300 km en usage réel. De quoi concurrencer la Renault Zoé surtout si, fin 2018, cette nouvelle Leaf se voit pourvue, comme annoncé, d’un pack de batteries supérieur permettant d’atteindre plus de 500 km d’autonomie NEDC. Parmi les nouveaux équipements dont est doté ce modèle, figurent le système ProPilot et ProPilot Park; des aides à la conduite et aux manœuvres de parking qui rapprochent la Nissan Leaf de la conduite autonome. S’ajoute la technologie e-Pedal, qui permet de découvrir une nouvelle manière de conduire, en accélérant et en freinant à l’aide d’une seule pédale. Commercialisation prévue début 2018.

ENCADRE

LA BRANCHE MARKETING & SERVICES DU GROUPE TOTAL

LA BRANCHE MARKETING & SERVICES DU GROUPE TOTAL C’EST :

– 31 000 collaborateurs

– 110 pays

– 4 millions de clients par jour

– 16 000 stations-service

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X