Technique et chantier

FINANCES La trésorerie des entreprises continue de s’améliorer

Selon l’enquête de la Banque de France, la situation des trésoreries des entreprises de BTP a continué de s’améliorer au troisième trimestre ; en particulier dans le bâtiment où un excédent a pu être dégagé dans le gros oeuvre, comme dans le second oeuvre.

Dans les TP, les trésoreries ont pu être ramenées à une situation jugée normale. La reprise de l’activité a été favorisée par des conditions climatiques très clémentes, qui ont permis de tenir les délais et de ne pas altérer la rentabilité des chantiers. Mais ce raffermissement du courant d’affaires n’a pas permis de desserrer les pressions à la baisse des prix.

Les besoins en fonds de roulement se sont stabilisés dans le gros oeuvre et les travaux publics ; ils ont nettement diminué dans le second oeuvre, bien que les délais de paiement du secteur public (collectivités locales) soient toujours jugés trop longs.

Retournement de tendance

Par ailleurs, la Banque de France note un retournement de tendance de l’évolution du résultat brut d’exploitation, devenu légèrement positif, malgré l’alourdissement des charges de personnel à partir du 1er juillet. Seul le gros oeuvre a de nouveau marqué un repli. La stabilisation récente des dépenses d’investissement a été confirmée.

Le rythme d’activité soutenu durant le troisième trimestre devrait permettre aux trésoreries des entreprises de bâtiment et de travaux publics de dégager un nouvel excédent au cours quatrième trimestre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X