Autres

Fiche pratique n°1 Valorisation Les déchets industriels banals

De moins en moins de Déchets industriels banals (DIB) finissent dans les décharges ultimes. D’où la nécessité de les identifier avant de les valoriser.

Les déchets industriels banals, dont le volume est estimé à 95 millions de tonnes par an *, se définissent de façon négative par rapport aux autres déchets. Pour être caractérisés de DIB, les déchets doivent être non-ménagers, non-dangereux (notamment non-souillés par des déchets dangereux ou des substances toxiques) et non-inertes.

Les DIB ne sont donc, ni répertoriés dans la nomenclature des déchets dangereux du décret 2002-540, ni intégrés à la définition du déchet ultime fournie par la directive européenne 99-31.

Parmi les DIB, se trouvent :

des emballages usagés (palettes, caisses, housses, bidons) ;

des déchets de production(chutes, rebuts, purges, découpes, résidus, sciures, vidange) ;

des produits usagés...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 148 du 01/02/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X