Technique et chantier

Façade de brique pleine

Mots clés : Architecte - Architecture - Création d'entreprise - Gros oeuvre - Prix d'architecture - Produits et matériaux

De retour sur son site d’origine, dans le centre de Montauban, la préfecture du Tarn-et-Garonne redéploie ses services dans l’hôtel particulier qui l’accueillit jadis, à la création du département. Restructuré, il est doublé d’une extension à la façade massive, en brique pleine.

Depuis leurs premières réalisations, et aujourd’hui encore avec l’achèvement de la préfecture du Tarn-et-Garonne à Montauban, les architectes Laurent Gouwy, Alain Grima et Jean-Luc Rames partagent un même goût pour l’architecture non-démonstrative. Indifférents aux tendances, attachés au contraire à défendre la solidité et la pérennité de l’ouvrage, ils mettent en oeuvre des matériaux qui ont fait leurs preuves dans le temps, à l’instar de la brique ou de la pierre… Des matériaux qui semblent pourtant boudés aujourd’hui, tant leur mise en oeuvre requiert des savoir-faire pointus devenus rares. De retour dans le centre-ville, la préfecture redéploie une partie de ses services dans l’hôtel des Intendants, hôtel particulier qu’elle habita une première fois, à la création du département sous Napoléon 1er. Construit au XVIIIe siècle, puis agrandi au XIXe siècle, celui-ci a fait l’objet d’une restructuration lourde (planchers démolis, désamiantage…). Ses façades en brique et pierre sont cependant conservées en l’état, l’identité de ce bâtiment majeur devant être préservée.

Reliée par une fine passerelle, l’extension sur rue, réservée à l’accueil du public et à des bureaux banalisés, livre une nouvelle lecture en façades de la brique et de la pierre : sur rue, les murs épais de brique, peu percés, forment une enceinte, derrière laquelle s’imbriquent des volumes blancs en béton et Combe Brune. Cette enceinte trouve un prolongement de l’autre côté de l’îlot : elle forme l’enveloppe du parking réservé à la préfecture. L’absence de modénature et de soubassement – juste un couronnement avec une brique sur chant – met en valeur le matériau lui-même : une brique pleine, moulée à l’ancienne, montée en doublage des murs en parpaing.

Très pratiqué dans les pays anglo-saxons et catalans, ce principe de double mur séparé par un vide d’air et un isolant (voir schéma ci-contre) offre par son inertie la garantie d’un confort thermique d’hiver et d’été. Un avantage notable pour un mur orienté ici à l’ouest, donc du côté des pluies et du soleil couchant. « A l’heure où l’on s’interroge sur des solutions pour se prémunir de la canicule, cette technique est efficace et relativement peu onéreuse : de l’ordre de 110 euros le m2 (fourniture et pose), un prix raisonnable au regard d’un mur-rideau (de l’ordre de 450 euros le m2) », justifie Alain Grima. Pour maîtriser la qualité de la mise en oeuvre et les coûts, les architectes séparent toujours le lot « brique » du lot gros oeuvre, obtenant ainsi une économie de 30 % sur le lot « brique ».

Utiliser la brique pleine, c’est aussi faire l’économie d’un certain nombre d’opérations au cours de sa mise en oeuvre. « La plaquette exige d’enduire le mur en parpaings pour le rendre étanche, d’encoller (deux opérations que l’on s’épargne avec la brique pleine) puis de jointoyer après coup. Même le mulot nécessite d’étancher le mur », précise Alain Grima. Ces arguments ont joué en faveur de la brique pleine pour le parking également. Elle est posée selon le même principe constructif, l’isolant en moins.

Cette technique exige cependant une main-d’oeuvre qualifiée devenue rare en France : « Il n’y a pas plus de 30 entreprises qui maîtrisent ce savoir-faire dans l’hexagone », observe Jean-Claude Clément, conducteur de travaux de l’entreprise Décors et parements céramiques, qui a réalisé le parement des briques. La mise en oeuvre rigoureuse exige du temps (compter 20 à 30 m2 par jour pour un spécialiste contre 7 m2 par un non-spécialiste). C’est pourquoi les architectes réfléchissent aujourd’hui à un système qui permettrait de pallier cette carence. Comme dans la carrosserie automobile, où l’on a depuis longtemps remplacé le boulon par le clip, les briques pré perforées seraient assemblées par des clips, un simple scellement venant compléter la pose. L’étude est en cours. Reste à contacter les industriels…

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : ministère de l’Intérieur.

Maîtrise d’oeuvre : Laurent Gouwy, Alain Grima, Jean-Luc Rames, architectes ; MSI, BET structure ; Gruet Ingénierie, BET fluides.

Surface : 3 492 m2 HON créés ; 4 014 m2 restructurés.

Coût : 7 244 000 euros TTC.

Principales entreprises : Socotrap, gros oeuvre ; Rivière Charpente, charpente couverture ; Décors et parements céramiques, façades et parements briques ; Foures et fils, zinguerie couverture ; Reyes, menuiseries aluminium.

PHOTOS :

L’ancien hôtel particulier, en retrait de la rue, est doublé d’une extension qui permet de redéployer les nombreux services de la préfecture en centre-ville.

Ci-dessus : même parement de brique pleine pour le parking de la préfecture, occupant le même îlot.

Ci-contre : derrière l’enceinte de brique, jeu de persiennes pour l’occultation des bureaux.

Peu percée, la façade sur rue est en brique pleine. Le mur est ancré sur une semelle béton plus basse que le niveau du trottoir, la brique rattrapant la légère pente de la rue.

SCHEMA : Coupe de principe sur le double mur

Origine : brique de Saves. Dimensions : 30 x 10 x 5 cm. Temps de pose : 3 heures par m2, entre 20 et 30 m2 par jour.

Mortier à la chaux, plus respirant que le ciment. Murs de briques chevillées aux murs en parpaings par des agrafes en Inox (5 par m2).

Traitement anti-graffiti en soubassement. Rails de reprise tous les 6 m pour éviter le flambement du mur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X