Régions Dijon

Est Métropoles, promoteur de la construction bois

Mots clés : Bois

Un an après sa création par la reprise du portefeuille de la société d’économie mixte dijonnaise Semaad, la Société Est Métropoles affiche clairement son militantisme en faveur de la construction bois, en particulier pour les bâtiments tertiaires de grande hauteur. Son premier projet, une tour de bureaux dans l’écoquartier Heudelet 26, à Dijon, est le récent lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt de l’Association pour le développement des immeubles à vivre bois (Adivbois). La nouvelle société privée de promotion immobilière a par ailleurs annoncé la construction en bois, dans le parc Valmy, du prochain siège social de la Caisse d’épargne de Bourgogne-Franche-Comté, l’un de ses actionnaires.

La technique du poteaux-poutres en lamellé-collé sera utilisée pour ces deux projets conçus par l’agence Graam Architecture de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Evalué à environ 40 millions d’euros, le siège social de la banque comprendra 9 500 m2 de bureaux et un parking-silo attenant de 550 places, lui aussi en bois (consultation des entreprises en mars 2018, livraison courant 2019). Quant à la tour de bureaux représentant un investissement de 4 millions d’euros, elle s’étendra sur 2 000 m2 (dépôt du permis avant la fin de l’année). Les deux immeubles feront l’objet d’une vente en l’état futur d’achèvement (Vefa) à leurs occupants.

Une SAS avec les acteurs de la construction. « La volonté d’asseoir une culture bois à Dijon découle du besoin de valoriser une ressource locale mal exploitée, le douglas du massif du Morvan », explique Thierry Coursin, directeur général. Pour inciter les acteurs locaux à suivre cette voie, les projets seront portés par une société par actions simplifiée (SAS) associant le monde de la construction. Nommée Forest Arius, elle réunira, autour de la Société Est Métropoles, le groupe Roger Martin, en particulier sa filiale bâtiment SNCTP, le fabricant de menuiseries Pacotte & Mignotte, ainsi que Graam Architecture.

La Société Est Métropoles a dans ses cartons deux autres projets, d’ordre plus modeste : un motel de 1 200 m2 à Monéteau, dans la banlieue nord d’Auxerre (Yonne), et un ensemble de grosses villas d’un étage dans le quartier de la République à Genlis (Côte-d’Or).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X