Régions

Equipements publics Piscine : le Grand Dijon se jette à l’eau

Mots clés : Bois - Collectivités locales - Energie renouvelable - Sport

Dans quelques semaines, les charpentiers vont rejoindre les maçons sur le chantier de la piscine olympique, ouvert en septembre 2007. C3B Dijon, titulaire du lot gros œuvre avec Entreprise Dijonnaise Industrie, aura alors bouclé sa course d’obstacles d’un mois et demi, ponctuée par deux épreuves : le creusement de la fosse de plongée de 20 m à la pelle mécanique et le coulage des parois moulées. Pour Jean-Pierre Simon, conducteur de travaux chez C3B, la fosse de plongée n’est pas le seul intérêt du chantier de la première piscine construite à Dijon depuis 1976 : les loisirs et la compétition cohabitent dans un bâtiment en forme de U avec trois bassins et un espace de détente (sauna, terrasse).

Bâtie aux portes de Mirande, à la limite de Dijon et de Quetigny, la piscine olympique promet d’autres exploits pour les différents corps de métiers : une charpente mixte en bois lamellé-collé et acier d’une portée de 50 mètres, le carrelage de la fosse, des murs escamotables permettant d’isoler les activités sportives et de détente, et enfin la pose du bassin olympique en inox. « D’une dimension plus précise qu’un bassin en béton, l’ouvrage intègre des goulottes de récupération des vagues et un traitement de l’eau à l’ozone », expose Jean-François Périnet-Marquet, architecte de Japac Architecture.

Préchauffage au solaire

Conçu selon des critères environnementaux exigés par le Grand Dijon, le bâtiment orienté au nord utilisera des panneaux solaires pour le préchauffage de l’eau, un système de récupération des eaux de toiture pour l’arrosage des pelouses, une isolation par l’extérieur en bois compressé. Les surfaces vitrées portent 143 m2 de panneaux photovoltaïques. Une canalisation de 2 kilomètres relie l’ouvrage à la chaufferie bois et gaz de la commune de Quetigny. L’investissement de 23 millions d’euros marque l’entrée de la piscine dans le giron intercommunal.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X