Actualité

ENVIRONNEMENT Suez et Veolia Environnement : record de pertes en 2003

Mots clés : Métier de l'environnement - Qualité environnementale - Services urbains

Une fois n’est pas coutume, les deux majors des services à l’environnement, Suez et Veolia Environnement affichent tous deux pour 2003 des pertes supérieures à 2 milliards d’euros. Gérard Mestrallet, P-DG de Suez, et Henri Proglio, P-DG de Veolia Environnement, ont mis en place des mesures de cessions d’actifs et de réduction des coûts pour redevenir bénéficiaires en 2004.

Les deux patrons estiment être « en avance » sur les points clés de leur plan de redressement : dettes réduites de moitié chez Suez et en recul de 2 milliards pour Veolia (voir tableau ci-dessous) , ce qui ramène le ratio d’endettement dans des zones raisonnables; réduction des investissements ensuite, avec une baisse de 50 % chez Suez et de 33 % chez Veolia Environnement. De même, les cessions d’actifs ont été poursuivies, Suez ayant vendu son pôle « communication » (Codetel, Codenet, Paris Première, M6 et Noos), tandis que Veolia Environnement a inscrit sur l’exercice 2003 une dépréciation d’actifs de 2 milliards d’euros pour sa filiale américaine US Filter dont la vente par appartements se poursuivra en 2004.

Enfin, les plans de réduction des coûts se poursuivent : 80 millions d’euros l’an passé pour Veolia Environnement (sur un plan de 300 millions d’ici à 2006), tandis que chez Suez, les économies ont atteint 585 millions d’euros (contre 500 millions annoncés) et que 2004 verra à nouveau 900 millions d’économies.

TABLEAU :

Les chiffres clés pour 2003

Les deux entreprises se doivent de réduire leur endettement pour retrouver le chemin des profits.

Source : Suez et Veolia Environnement

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X