Actu

Environnement Le végétal et le Grenelle (suite…)

Mots clés : Qualité de l'eau, de l'air et du sol

La loi Grenelle I a été adoptée fin octobre à l’unanimité. L’occasion de faire le point avec Emmanuel Mony, président de l’UNEP, qui milite depuis l’origine pour la prise en compte du végétal dans le projet.

— Le végétal, initialement absent du projet Grenelle I, a-t-il finalement eu gain de cause ?

— Oui : les députés ont relayé et intégré la question du végétal et de ses bienfaits environnementaux dans le texte, alors que le projet de loi se focalisait au départ surtout sur le bâtiment, l’énergie et les transports. Parmi les motifs de satisfaction des professionnels du paysage, les arbres et les végétaux pérennes sont enfin identifiés comme des moyens de lutte contre le changement climatique. Étant donnés les objectifs ambitieux de réduction des concentrations de gaz à effet de serre fixés au niveau européen, cela devrait nous permettre de voir notre environnement verdir ! Autre occasion de nous réjouir : les...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 315 du 01/12/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X