Actualité

Environnement L’arbre, grand oublié du Grenelle ?

L’Unep (Union nationale des entrepreneurs du paysage), 13 500 entreprises pour 70 000 salariés, déplore une insuffisante prise en compte du végétal dans la loi de programmation sur l’environ­nement, dite Grenelle 1. L’organisation professionnelle a transmis aux parlementaires du groupe « Jardins, paysages et horticulture » une série de mesures pour amender le texte de loi, examiné par l’Assemblée à partir du 6 octobre. Il s’agit de reconnaître le rôle tenu par les arbres et les végétaux en ville : protection contre l’érosion ; dépollution de l’eau, de l’air et des sols ; maintien de la biodiversité ; régulation de la température, de l’humidité…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X