Régions Bordeaux

Entretien avec Manuel Tunon de Lara, président de l’université de Bordeaux. – « Dégager des marges grâce à notre foncier »

Mots clés : ERP sans hébergement

Dans le cadre de la loi sur l’autonomie et la dévolution du foncier aux universités, vous avez souhaité devenir propriétaire des 187 ha de foncier de votre campus qui appartiennent aujourd’hui à l’Etat…

Nous faisions partie des candidats potentiels identifiés par Thierry Mandon [ex-secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur, NDLR]. Récupérer ce foncier correspondait à notre souhait, car je suis convaincu que si on ne fait pas de l’immobilier un atout, il devient une charge.

Où en est aujourd’hui cette démarche ?

Le protocole d’accord a été signé en mars dernier avec Thierry Mandon. La ministre de l’Enseigne ment supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, a confirmé sa volonté de poursuivre la dévolution du patrimoine. Le conseil d’administration s’est prononcé favorablement et la décision de transférer définitivement le patrimoine à l’université de Bordeaux devrait intervenir au premier trimestre 2018.

Quels sont vos objectifs ?

...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5953 du 15/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X