Actualité

Energies renouvelables Des solutions alternatives pour éclairer l’Afrique hors réseau électrique

Le jury international du programme « Eclairer l’Afrique » de la Banque mondiale désignera ses 20 lauréats la semaine prochaine à Accra (Ghana). Ce programme vise à permettre aux 250 millions d’habitants d’Afrique subsaharienne qui vivent sans électricité de s’éclairer grâce à des appareils alimentés par des énergies renouvelables (solaire, éolienne, gazière), ainsi que par des moyens mécaniques (appareils à manivelle ou à pédales). Le programme concerne les habitations, les entreprises, les services de santé et d’autres sites et qui ne sont pas raccordés au réseau électrique. Parmi les 54 présélectionnés sur 400 candidats, le major de l’éclairage Osram a inauguré le 1er avril un site pilote à Mbita (Kenya), aux bords du lac Victoria. Pour produire 9,5 kW crête, 48 panneaux photovoltaïques fournis par l’allemand SolarWorld couvrent le « O’Hub » de 60 m2. Cette énergie alimente 48 batteries rechargeables de 4 kg, adaptées aux lampes fluocompactes mises à disposition des familles de pêcheurs de Mbita (1 000 à 1 500 personnes), pour leur logement et leur bateau : « Une solution moins chère, moins polluante et plus efficace que les lampes à kérosène », résume Wolfgang Gregor, directeur du développement durable chez Osram.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X