Edito

éloigner les dangers

Mots clés : Architecte - Architecture

Dans un manifeste intitulé « Le droit à l’architecture »1, l’Ordre des architectes énumère 23 raisons qui font que la création architecturale est « d’intérêt public ». Ces raisons ont une force d’évidence. Il pourrait donc sembler étonnant ou paradoxal de les mettre ainsi en avant pour renvoyer, une fois encore, aux termes de l’article premier de la loi du 3 janvier 1977 sur l’architecture.Mais il faut lire le manifeste jusqu’au bout. En effet, son dernier paragraphe contient, lui, cinq raisons qui conduisent l’Ordre à exprimer que l’architecture est en danger. Autant il peut sembler vain de rappeler pourquoi l’architecture est d’intérêt public – ce que même une loi n’est pas parvenue à imposer en trente-cinq ans – autant il est indispensable de désigner clairement les dangers qui menacent l’architecture. Ici, le manifeste fait mouche.Les assertions choisies par l’Ordre dans ce but parlent d’elles-mêmes. Elles ont pour nom l’étalement urbain qui « gangrène le...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 210 du 01/11/2011
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X