Autres

EI Electronics continue de croire en la France

L’industriel irlandais des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée innove avec des produits qualitatifs. De quoi séduire un marché français encore timide ?

Sur le long terme, la ténacité paie, et EI Electronics y croit : l’entreprise irlandaise finira par engranger les fruits de son travail sur le marché français des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF).

C’est en 1999 que cette société créée par General Electric dans les années 1960, rachetée par ses dirigeants dans les années 1980, s’intéresse à la France. Mais alors que les DAAF se développent dans des pays voisins, le marché français est inexistant. EI Electronics implante tout de même une représentation commerciale.

En 2010, le gouvernement annonce une obligation d’installer chez soi un DAAF. La mesure pourrait sauver des vies humaines tout en générant de l’activité… sauf que l’entrée en vigueur est fixée à mars 2015. Rien ne se passe donc pendant plusieurs années. « Le marché n’a bougé que fin 2014 », raconte Paul Howley, directeur France d’EI Electronics.

Des produits 100 % pros.

L’embellie fera long feu, parce que la distribution, grand public comme...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 442 du 07/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X