Annuel aménagement

Effervescence

« Nous vivons dans une période de grande effervescence… », observe le pourtant très pondéré Christian Cléret, président de l’Association des directeurs immobiliers (ADI), dans l’entretien qu’il nous accorde pour ce numéro spécial du « Moniteur ». Le secteur de l’immobilier d’entreprise, au cœur du Simi qui ouvre à Paris, doit en effet affronter d’incessants défis, qui vont de l’échelle du quartier d’affaires à celle de l’espace de bureau.

Sur fond de Grand Paris Express, et autres projets en régions – promesses « d’intensification urbaine » à venir – les pôles tertiaires hérités des Trente Glorieuses doivent accomplir leur mue pour « rester dans la course », dans un contexte désormais mondialisé. A la remise à flots d’immeubles obsolescents et énergivores s’ajoute une nécessaire (re)connexion des quartiers avec les infrastructures de transport. Densification et diversification ponctuelles achevant de les métamorphoser en authentiques fragments de ville.

Les immeubles de bureaux, de leur côté, doivent souscrire aux impératifs du marché : réduction des coûts de construction, abaissement des charges d’exploitation, mixité programmatique à tous les étages et réversibilité obligatoire !

Enfin, la révolution numérique qui redessine les contours du poste de travail aux dimensions d’un iPad aussi bien qu’à celles de la planète tout entière, ne signe pas, pour autant, l’arrêt de mort de l’espace de bureau, dernier lieu de réunion, d’échange et de confrontation, porteur des valeurs fondatrices d’une entreprise.

Immobilier n’est pas immobilisme. La lecture de ce hors-série devrait vous en convaincre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X