Régions marseille

EDF construit une « vitrine » de la sobriété énergétique

EDF vient de poser la première pierre du premier bâtiment qui sera construit sur le périmètre d’extension de l’opération Euroméditerranée. Futur siège régional d’un groupe qui a érigé la région Paca en « laboratoire national d’innovations » en matière énergétique et situé dans le cadre d’une opération d’aménagement urbain qui a obtenu le label « Eco-cités », l’immeuble ne pouvait qu’être un modèle de maîtrise de la consommation énergétique.

Serpentins d’eau

C’est bien comme cela que l’a pensé le cabinet d’architecture Poissonnier-Ferran. Deux partis pris visuels marquent la préoccupation environnementale. Tout d’abord, une immense vitrine technologique de 30 m de linéaire en attique du bâtiment qui met en scène tous les systèmes utilisés, notamment pour le traitement de l’air. Ensuite, la façade, face à la mer et au port de Marseille, est traitée comme une immense persienne, pour filtrer les rayons du soleil.
Isolé par l’extérieur, le bâtiment est traversé par deux puits de lumière qui permettent à 80 % des circulations intérieures d’être éclairés en lumière naturelle. Le chauffage est traité par un système de plafonds chauffants-refroidissants dont les serpentins d’eau assurent confort d’hiver et d’été, complété par des pompes thermodynamiques. « Il était hors de question, martèle Alain Ferran, architecte, d’installer le moindre centimètre carré de panneau photovoltaïque. » Il estime que « compenser une consommation énergétique par une production de ce type », pour entrer dans la norme BBC, « est une hérésie ».
D’une superficie de 5 000 m 2 , l’immeuble BBC sera livré en 2012. Coût estimé : 14 millions d’euros TTC.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X